Le directeur artistique de R&S Records démissionne face au manque de progressisme du label

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R
Le 15.10.2020, à 12h46
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Raj Chaudhuri, ancien directeur artistique du fameux label belge R&S, a annoncé sa démission le 14 octobre sur les réseaux sociaux. La raison : selon lui le patron Renaat Vandepapeliere ne soutiendrait pas assez les artistes noirs et féminines, et sa vision manquerait de progressisme.

Cette nouvelle survient quelques semaines après des accusations de racisme et de discrimination portées à l’encontre de Renaat Vandepapeliere, le co-fondateur du mythique label R&S Records. Le mercredi 14 octobre, Raj Chaudhuri, manager A&R du label, a annoncé sa démission sur ses réseaux sociaux. Il cite comme raison principale les positions de Renaat Vandepapeliere sur « les racines de la techno, Black Lives Matter, les projets de charité, la diversité, et jusqu’à la décence élémentaire », radicalement opposées aux siennes.

Un retard du label sur les questions de progressisme

Après un an chez R&S Records, Raj Chaudhuri estime impossible de faire changer de point de vue le patron du label. Il affirme ne plus se sentir à l’aise de « travailler avec Renaat Vandepapeliere et de mettre de l’énergie dans une entreprise qui ne soutient pas suffisamment les artistes noirs et féminines ». Il conclut son communiqué en déclarant : « Je ne peux pas travailler avec Renaat alors que je sais que ses points de vue concernant le racisme et le genre ne sont pas aussi progressistes que la musique qui est lancée sur son propre label ».

Des répercussions suite à l’affaire Eddington Again

Début octobre, un échange d’e-mails entre Renaat Vandepapeliere et l’artiste américain Eddington Again avait créé la polémique. Alors que la conversation portait sur les questions de genre et de racisme au sein de R&S Records, Renaat avait fait des commentaires qualifiés de racistes et méprisants. Le label avait par la suite rompu son contrat avec Eddington Again, et le co-fondateur avait publié des excuses, mentionnant notamment la barrière de la langue concernant ses commentaires maladroits.

« C’est quand [l’échange avec Eddington Again] est arrivé que R&S et moi-même nous sommes séparés », a précisé Raj Chaudhuri. « Je ne parle de la situation que maintenant car je devais recevoir des conseils légaux concernant mon départ ».  

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant