Déconfinement : pour un été festif, Paris débloque 700 000 euros et lance un appel à projet

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Abdulmonam Eassa / AFP
Le 19.04.2021, à 13h49
02 MIN LI-
RE
©Abdulmonam Eassa / AFP
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Abdulmonam Eassa / AFP
0 Partages
Cette année, la Mairie de Paris organise un appel à projet à destination des associations festives de la région et débloque 700 000 euros. C’est validé, cet été sera festif.

À situation exceptionnelle, projet exceptionnel. Cette année, la Mairie de Paris a décidé de débloquer 700 000 euros en faveur des associations festives. L’objectif ? Faire de l’été parisien une terre de fête, plus d’un an après que le monde de la culture se soit écroulé.

Afin d’investir cet argent, la Mairie organise donc un appel à projet destiné à tous les milieux culturels : musique, peinture, cirque, théâtre, performances, danse, lecture, mime… Les membres de la grande famille foisonnante de la culture parisienne est appelée à envoyer leurs candidatures jusqu’au 4 mai 2021, pour pouvoir dès le 21 juillet investir de nombreux lieux et faire la fête sereinement. Parcs, places, hôpitaux, trottoirs, les associations peuvent investir le lieu public de leur choix et présenter un dossier de candidature complet en y figurant l’endroit choisi.

Créativité et diversité

Cette décision intervient après que l’adjoint à la vie nocturne, Frédéric Hocquart, évoque dans Trax la créativité dont vont avoir besoin les organisateur·rice·s pour que des événements (re)naîssent cet été : « Je pars du principe que les conditions sanitaires seront à peu près similaires à celles de l’été dernier, et que de nombreuses choses seront possibles si on fait preuve d’inventivité. Les lieux de nuit seront sûrement fermés, mais les clubs pourront organiser des événements hors les murs : c’est ce sur quoi travaillent déjà le Rex, le Badaboum, Sacré, le Silencio… » avait-il déclaré.

Afin que ces évènements profitent au plus grand nombre, les projets doivent respecter certains critères : posséder le statut d’association ou une licence d’entrepreneur de spectacles, entrer dans une démarche éco responsable et « dans une recherche de la parité des artistes, technicien·ne·s et auteur·e·s. » Et surtout, ils devront être gratuits et éparpillés dans la ville, afin que tout le monde puisse en profiter facilement.

Pour rappel, les candidat·e·s ont jusqu’au 4 mai 16h pour déposer leur candidature.Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet de la Ville de Paris.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant