Déconfinement : Un court-métrage imagine l’euphorie des premières fêtes post-Covid

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Andrew Benge / Getty
Le 19.04.2021, à 10h50
02 MIN LI-
RE
©Andrew Benge / Getty
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Andrew Benge / Getty
0 Partages
Cette semaine, le réalisateur anglais Tom Dream a posté le teaser de son dernier court métrage, First mosh after Covid. Une sublime invitation à imaginer l’euphorie des tous premiers pogos post-Covid.

À quoi ressemblera le tout premier pogo post-covid ? C’est la question que s’est posée le réalisateur anglais Tom Dream pour imaginer le scénario de son dernier court métrage, First mosh after Covid (mosh voulant dire pogo). Alors que depuis plus d’un an, les clubs et les salles de concerts sont portes closes, la nuit telle que nous l’avons connue nous paraît loin. On n’aurait jamais pensé dire ça, mais même le dos suant des inconnu·e·s serré·e·s contre soi commence à nous manquer. Avec nostalgie et espoir, ce petit film en noir et blanc nous plonge à la fois dans le souvenir des concerts musclés tout en nous accompagnant à imaginer ce futur proche.

« C’est un film sur la résilience de l’industrie de la musique indé britannique », explique le réalisateur basé à Margate dans son post Instagram. « Tous les groupes, fans, photographes, directeurs de tournée, roadies, ingénieurs du son et salles indépendantes qui font de l’industrie de la musique ce qu’elle est aujourd’hui. » En attendant la sortie du film, le teaser est disponible sur le compte Instagram de Tom Dream.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant