David Morales, Todd Terry vendent leurs perles disco/house pour préserver la flore d’Ibiza

Écrit par Lucas Javelle
Photo de couverture : ©David Morales by Hï Ibiza
Le 18.08.2017, à 16h51
02 MIN LI-
RE
©David Morales by Hï Ibiza
Écrit par Lucas Javelle
Photo de couverture : ©David Morales by Hï Ibiza
Le Glitterbox, rendez-vous disco-house hebdomadaire du Hï Ibiza, l’ancien club Space, a annoncé pour la fin de saison une vente aux enchères qui réunira une collection de vinyles cultes, sélectionnée par de grands DJ’s et ses propres résidents. Les bénéfices seront reversés à l’Ibiza Preservation Fund, qui vise à sauvegarder la faune et la flore de l’île.

David Morales, Roger Sanchez, Todd Terry, Luke Solomon et Ralphi Rosario font, entre autres, partie des DJ’s choisis pour sélectionner les disques qui incarnent à leurs yeux l’esprit des soirées Glitterbox. Chacun a pioché dans ses tracks préférés pour en sortir une perle, fruit de leur propre production ou de celle d’un artiste qui les a particulièrement marqués. Un hommage aux racines de la dance music, mais également un geste engagé, puisque l’initiative du Hï Ibiza vient soutenir l’Ibiza Preservation Fund, une organisation caritative vouée à préserver la faune et la flore de l’île blanche, et son beau paysage terrestre comme maritime.

On retrouve dans cette collection le titre Where Love Lives d’Alison Limerick, retenu par David Morales : « C’est l’un des premiers disques que Frankie Knuckles et moi avons joué ensemble. » Roger Sanchez a préféré un morceau de son cru, Another Chance, qui, d’après lui, a ouvert « le cœur et les oreilles de plein de gens autour du monde à la musique house ». S’ajoute à cette liste le track Jumpin’ de Todd Terry : « Jumpin’ est l’un de mes classiques, immortel. » Luke Solomon, modeste, se remémore sa résidence au Bar Rumba de Londres, en compagnie de Kenny Hawkes, en sélectionnant The Word Is Love de Steve « Silk » Hurley. Enfin, Ralphi Rosario apporte une touche d’humour sur son titre You Used to Hold Me en commentant : « Je n’avais strictement aucun espoir… Aucun ! J’imagine que j’ai quand même réussi à faire quelque chose ! »

Bien d’autres titres seront présents dans cette collection qui retrace les belles années du disco et de la house des années 80. Chaque pochette de vinyle sera signée par l’artiste qui l’aura sélectionnée. Une collection unique, qui sera cédée au plus offrant. La vente aux enchères sera organisée à la fin de la saison 2017 d’Ibiza. Plus d’informations sur la page du Hï Ibiza.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant