Coucou Chloé s’excuse face aux accusations de blasphème après le défilé Savage x Fenty de Rihanna

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R.
Le 07.10.2020, à 13h42
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
La polémique avait éclaté après que le défilé de Rihanna ait diffusé “Doom”, un morceau de Coucou Chloé mettant en musique un hadith, paroles du prophète Mahomet. L’artiste française et la chanteuse américaine ont depuis présenté des excuses publiques.

Le 2 octobre dernier se tenait le très attendu défilé Savage x Fenty, la marque de lingerie de Rihanna. Sur le thème du jardin d’Éden, avec des performances d’artistes tels que Rosalía ou Lizzo, des chorégraphies soignées, le show célébrait l’acceptation de soi, la diversité des corps et des couleurs de peau, et fut globalement très bien reçu par le public.

Jusqu’à ce qu’une polémique éclate : vers la fin du défilé, en bande sonore, un morceau de la DJ et productrice française Coucou Chloé, intitulé « Doom », inclut des paroles du prophète Mahomet. Le morceau mettait ainsi en musique des textes sacrés de l’Islam, faisant notamment référence à la fin des temps et au jour du jugement. Assez rapidement, les réseaux sociaux se sont enflammés, appelant notamment au boycott de Rihanna, l’accusant de blasphème et d’islamophobie.

Coucou Chloé a depuis présenté ses excuses sur Twitter, déclarant ne pas avoir été consciente que les samples utilisés étaient des textes islamiques sacrés, et assumant entièrement la responsabilité « de ne pas avoir recherché la signification de ces mots comme il le fallait ». Elle précise avoir entamé « le processus de supprimer urgemment le morceau de toutes les plateformes de streaming ».

Le 6 octobre, Rihanna a également publié une lettre d’excuses sur Instagram, mentionnant une « erreur honnête, mais insouciante ». Elle ajoute : « Nous comprenons avoir blessé beaucoup de nos frères et sœurs musulmans, et j’en suis incroyablement triste. Je ne rigole pas avec le manque de respect envers Dieu et envers n’importe quelle religion et pour cela, l’utilisation de ce morceau dans notre projet était complètement irresponsable ».

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant