Coronavirus : le secteur musical européen a perdu 76% de ses revenus en 2020

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R.
Le 27.01.2021, à 11h07
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
D’après un rapport de l’UE, le secteur culturel européen serait le deuxième secteur le plus touché par la crise sanitaire, derrière l’industrie aéronautique. Parmi les grands perdants, la musique sort plus abimée que jamais avec 76% de pertes de ses revenus.

Selon une étude menée par le Groupement européen des sociétés d’auteurs et compositeurs (GESAC), le secteur culturel et créatif de l’Union Européenne aurait perdu plus de 220 milliards d’euros en 2020, soit 31,2% de ses revenus de 2019. Comprenant la musique, la radio, le spectacle vivant, l’édition et les jeux vidéo, le secteur culturel et créatif serait ainsi l’industrie la plus touchée par la crise sanitaire, juste derrière le secteur aéronautique, qui a perdu 31,4% de ses revenus, et devant le tourisme et l’automobile.

Parmi les milieux les plus impactés, le spectacle vivant, avec 90% de pertes, et la musique, 76%, font partie des grands perdants de la pandémie. Selon le rapport du GESAC, ces chiffres se justifient du fait de la nature fragile du secteur, qui emploie un tiers de travailleurs indépendants. L’étude note cependant que l’industrie culturelle et créative compte parmi les plus diversifiées de l’UE, en embauchant plus de femmes (48%) et de jeunes que la moyenne européenne, « nous offrant un aperçu du futur que l’Europe espère un jour pouvoir atteindre ».

Précisant qu’un retour complet à la normale n’est pas attendu avant 2022, le rapport demande un soutien renforcé de la part des pays européens, ainsi qu’un travail en collaboration avec les responsables politiques pour former une stratégie de relance du secteur culturel et créatif.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant