Coronavirus : face à la quarantaine, les Chinois se mettent au “clubbing en ligne”

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Chiang Ying-ying
Le 21.02.2020, à 16h30
02 MIN LI-
RE
©Chiang Ying-ying
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Chiang Ying-ying
Depuis le début de l’épidémie du Coronavirus en Chine, nombre de Chinois déploient des trésors d’imagination pour continuer à faire la fête tout en restant cloîtrés chez eux. Streaming de DJ sets, lives, festivals en ligne… Zoom sur ces nouvelles manières de se défouler pendant la quarantaine.

Qui n’a pas entendu parler de l’épidémie de coronavirus (baptisé “Covid-19”), déclarée en chine à Wuhan en début d’année ? Pour éviter le risque de contagion les habitants de diverses région chinoises sont confinés, malgré eux. Et la scène musicale, habituellement animée, se retrouve plongée dans une étrange léthargie. Mais ce contexte semble avoir poussé de nombreux artistes, clubs et autres acteurs du milieu artistique à innover, s’inspirant de pages de diffusion en ligne comme Shanghai Community Radio pour proposer des sessions d’écoute ou des lives retransmis en direct aux internautes confinés chez eux par la quarantaine.

Clubbing en ligne et festivals 2.0

Constatant la désertion des clubs, deux d’entre eux basés à Shanghai ont décidé d’organiser des soirées “clubbing à la maison”. Le ALL a mis en place un streaming d’une journée (nommé “ALL by yourself”, “tout seul” en anglais) qui contient les sets de neuf DJs du club que chacun peut écouter dans l’ordre souhaité et à tout moment, et l’Elevator s’est associé à la radio communautaire de Shanghai pour partager une fois par semaine un set de 12 heures, retransmis en direct cette fois-ci.

De plus en plus populaires, ces raves solitaires diffusées pour la plupart sur la plateforme de partage de vidéos Bilibili permettent également aux jeunes Chinois de maintenir une forme de lien et d’interaction sociale, puisqu’il y est possible de communiquer en direct avec les autres participants. D’une autre ampleur, l’organisateur de festivals chinois Modern Sky a lancé sur la plateforme un véritable “festival en ligne”. Le “Stay at Home Strawberry Festival”, mélangeait vidéos d’artistes se produisant chez eux et sets enregistrés lors de festivals passés.

Après de l’avalanche de memes hilarants qui faisait jubiler les internautes le mois dernier, le net prouve une fois de plus qu’il est plein de ressources pour faire face avec humour et intelligence à l ‘épidémie de coronavirus qui frappe la Chine et inquiète le monde entier.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant