Concrete : Paris prend officiellement position en faveur du club menacé de fermeture

Écrit par Julie Radix
Le 12.06.2019, à 17h51
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Julie Radix
Concrete bénéficie d’un nouveau soutien de poids, celui de la Mairie de Paris. Elle appelle la barge à trouver une solution à l’amiable avec Supr!ze, l’agence qui gère l’établissement. Objectif: éviter la fermeture du lieu de fête cher aux parisiens et à rayonnement mondial. 

Nouveau rebondissement dans l’affaire Concrete. La Mairie de Paris a aujourd’hui officialisé son soutien à l’activité de la célèbre boîte de nuit parisienne, menacée de fermeture par la barge, la société Bateaux de Paris et d’Île-de-France (BPIF). 

Dans un communiqué publié par Frédéric Hocquart, adjoint chargé de la Vie Nocturne auprès de la maire de Paris Anne Hidalgo, elle appelle l’entreprise à « trouver une solution à l’amiable, à savoir la signature d’une convention d’occupation » au bénéfice de l’agence Surpr!ze, qui gère le club depuis 2012. Une issue qui lui permettrait de continuer à faire danser les parisiens.

   À lire également
Concrete: l’histoire jamais racontée de la fête qui a changé Paris

Fin mai, la maire de Paris Anne Hidalgo avait déjà apporté son soutien à l’établissement. « Sachez que la poursuite de Concrete sur le quai de la Râpée m’est chère autant qu’elle l’est pour de nombreux parisiens », avait-elle déclaré dans un tweet. Depuis cette date, la barge souhaite mettre fin à l’activité de la fameuse péniche, invoquant entre autres la non-conformité aux normes de sécurité du ponton. Une version contestée par l’équipe du club, qui assure se placer en parfaite conformité avec la loi.

Pour suivre l’avancée du dialogue et l’avenir de Concrete, toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du club.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant