Comment produire de l’acid techno bien breakée, en 20mn de masterclass par Voiron

Écrit par Gil Colinmaire
Le 08.02.2019, à 17h02
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Gil Colinmaire
Voiron, Teho et Darzack ont dévoilé lors des Native Sessions de la Paris Electronic Week 2018, qui s’est tenue du 26 au 28 septembre dernier à la Gaîté Lyrique, leurs secrets de production et de composition. Retours en vidéos sur leurs trois interventions.


Les producteurs VoironTeho et Darzack étaient en septembre dernier les invités des Native Sessions, masterclass réalisées dans le cadre de la Paris Electronic Week 2018 qui s’est tenue à la Gaîté Lyrique. Les trois vidéos de leurs présentations, dévoilant pour le public leurs techniques de composition, sont désormais disponibles.

Voiron, artiste d’acid techno signé sur le label Cracki Records, et nourri à l’esprit rave et aux sons nerd de Aphex Twin ou Drexciya, commence son cours par évoquer ses débuts. Après des tentatives infructueuses sur de nombreux synthés, l’apprenti producteur revend tout son matériel pour se consacrer entièrement à la MAO, aidé notamment de modèles Native Instruments. En deux étapes, il nous montre sa « façon à lui de créer des morceaux de musique électronique, puis de les exploiter en live. » Utilisant Maschine dans Ableton, il salue l’équipement de Native pour « le retour visuel qu’il permet d’avoir en live, avec ses pads qui clignotent », comparé à un simple drum rack dans le logiciel.



Proposant une techno mélodique, inspirée de ses multiples influences – du rock au hip-hop en passant par le classique –, le DJ montpelliérain Teho décortique pour son tutoriel le processus de composition de son morceau « Into The Wild », sorti en 2017 sur la compilation Sapiens Beasts Vol. 1. Il dévoile pour l’occasion ses astuces sur Maschine Mikro, en mode « step séquenceur », ainsi que pour le Korg Minilogue et les plugins Strummed Acoustic et Razor, utilisés via le logiciel Ableton Live.

Enfin, Darzack, fondateur du label Maison Béryl et instigateur d’une techno aux accents acid et afro, commence sa masterclass par une présentation de son matériel. Celui-ci inclut notamment deux modèles de chez Native, une Maschine MK3 et une Maschine Jam, sur lesquels il compose la totalité de ses morceaux, et tout un panel d’autres modèles, que l’artiste qualifie de « supplément fromage »   une machine drum, des pads percus, une bassline acid… « Comme j’ai beaucoup de pistes de percus, on me reprochait d’être parfois trop brut dans mes transitions ou dans mes opens de pistes. Du coup, la Maschine Jam est très pratique dans mon live pour ouvrir des charleys, des shakers qui viennent au fond ou des synthés. », explique-t-il à propos de l’instrument de Native.



Voiron se produira à La Cartonnerie de Reims vendredi 8 février, le 9 au Cri de La Mouette à Toulouse et le 15 au Sucre à Lyon.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant