Comment le festival Rock en Seine confirme brillamment sa tangente électronique

Écrit par Cécile Giraud
Le 23.04.2019, à 18h08
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Cécile Giraud
Le festival Rock en Seine revient cette année du vendredi 23 au dimanche 25 août 2019. L’incontournable de l’été investit le Domaine de Saint-Cloud avec une programmation dont les derniers noms dévoilés assument un ton électro, plus sexy que jamais.


Le 9 avril dernier, Rock en Seine annonçait une floppée de nouveaux noms à une programmation qui, comme chaque année, satisfait les adeptes des genres musicaux les plus divers au coeur du magnifique Domaine de Saint-Cloud. De Jeanne Added pour les plus mélancoliques à Aphex Twin pour les fans d’acid house et d’IDM glitchée, l’objectif de Marion Gabbaï, programmatrice du festival, est de « rassembler des publics qui vont constituer leurs festivals dans le festival. » En ce qui concerne Aphex Twin « on y pensait depuis longtemps, c’est un vrai évènement ! Il n’a pas joué en France depuis des années », continue-t-elle, allègre. Et à raison, quant on sait ce que Richard David James est capable de délivrer sur scène



Parmi les nouveaux venus, on retrouve notamment les rockeurs nord-irlandais de Two Door Cinema Club, le jeune espoir pop Max Jury ou encore le duo electropical Polo & Pan. Il faudra aussi compter sur la rappeuse Tommy Genesis, repérée en 2015 par la joyeuse famille d’Awful Records, et sur la nouvelle reine du r’n’b anglais, Mahalia. Autre temps fort, le projet electro/indus de Vitalic et Rebekka Warrior : KOMPROMAT, pour leur seul et unique festival francilien. « Punk, rock, noir et doux, Kompromat sonne comme un cri de guerre, un appel à la prière. Il donne envie de lever les bras au ciel et de danser en pleurant », expliquaient-ils en novembre 2018Fidèle à sa réputation de tremplin musical, le festival accueille également des artistes en plein essor comme les rappeur Alpha Wann, Prince Waly et Zed Yun Pavarotti. Encore peu connues des français, les hypnotiques et nonchalantes Clairo et King Princess, deux références de la bedroom pop (style se distinguant par sa production DIY) — auront pour tâche de faire planer le public.


Si toute la programmation n’a pas encore été dévoilée, d’autres noms ont déjà suscité quelques émois. The CureMajor Lazer, Jorja Smith..Des têtes d’affiche dont Rock en Seine se réserve l’exclusivité. Marion Gabbaï s’en félicite. « Notre singularité est que nous allons accueillir beaucoup d’artistes qui ne jouent pas sur les autres festivals cette année. »

Toutes les informations et la billetterie sont disponibles sur le site de Rock en Seine ainsi que sur la page Facebook de l’évènement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant