Club Mate publie un manifeste pour le retour de la consigne sur les bouteilles

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R.
Le 21.07.2020, à 11h44
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
L’antenne française de la marque de soda allemande a lancé un appel suivi par 55 structures et marques en faveur de la pratique de consigne sur le verre, généralisée en Allemagne. Publié dans Usbek & Rica, le manifeste prône un modèle économique circulaire, pointant la pollution au plastique induite par le tout jetable.

Le magazine Usbek & Rica publie #ElleSappelleReviens : manifeste en faveur de la consigne pour réemploi, un manifeste écrit par Club Mate France et signé par 55 structures et marques. Le but de l’opération : un retour au système de consignes sur les bouteilles en verre et un rejet du jetable, afin d’éviter le gâchis et la pollution plastique.

« Un être humain ingère en moyenne 5 grammes de plastique chaque semaine, soit l’équivalent du poids d’une carte de crédit », indiquent les auteurs du texte, études à l’appui affirmant que la majeure partie des déchets plastiques retrouvés au fond de la mer sont des bouteilles.

« Nous jetons une bouteille à la mer pour éviter d’en jeter davantage », écrit Club Mate France, avant de s’adresser à l’État : « Nous demandons à l’État de soutenir les efforts des entreprises volontaires pour les aider à transformer leurs chaînes de production du linéaire vers le circulaire, et à mettre en place des aides financières pour les particuliers et professionnels. Un peu comme les aides à l’achat d’un véhicule électrique, finalement. »

La marque invite également les enseignes de grande distribution de plus de 400 m2 à généraliser le système de consigne en magasin, et les marques de boisson à standardiser leurs emballages, afin d’éviter le syndrome du parfumeur, qui veut que chaque marque développe sa propre forme de bouteille.

En Allemagne, pays où a été créé Club Mate en 1924, la consigne est automatique sur la plupart des bouteilles en plastique et en verre. Il suffit de ramener les contenants vides au magasin pour se faire rembourser. A Berlin, la tradition veut que l’on laisse les bouteilles vides à proximité des poubelles, afin que ceux qui ont besoin d’argent puissent les collecter et toucher la prime en magasin.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant