Clone Records met fin à son contrat avec Nina Kraviz et lui reproche un “silence pro-Poutine”

Écrit par Clarisse Prevost
Le 17.05.2022, à 16h32
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
0 Partages
Nina Kraviz est directrice artistique du label Trip Recordings, signé en distribution chez Clone Records.

Après avoir reçu beaucoup de demandes de renseignements de la part du public et des médias, Clone Records – distributeur de Nina Kraviz et de son label Trip Recordings – vient de publier une déclaration expliquant les raisons de la fin de leur collaboration. Lesquelles ? L’artiste —d’origine Russe – n’aurait jamais exprimé d’opinions quant à le guerre qui oppose actuellement la Russie et les Ukrainiens. Ils expliquent : « En refusant de choisir un camp et en ne s’exprimant pas, Nina se permet de poursuivre son style de vie et sa vie d’artiste de scène comme si de rien n’était, alors que les pillages, les viols, les meurtres et la destruction d’un pays par ses compatriotes se poursuivent. Alors qu’elle continue à parcourir le monde et à profiter de tous les avantages de la liberté dans le monde occidental, elle choisit de ne pas vivre sous l’oppression de Poutine, mais elle utilise la loi de Poutine comme une excuse pour ne pas s’exprimer et rester silencieuse. Par conséquent, la façon dont Nina choisit de se taire peut être considérée comme de l’opportunisme, de l’hypocrisie et un abus de liberté, allant ainsi à l’encontre des valeurs sur lesquelles la musique house et techno et leurs cultures respectives sont basées. »

Clone Records – très soucieux des causes sociales et culturelles – a organisé des collectes de fonds dans le passé pour aider l’aide humanitaire en Ukraine. À À l’image des initiatives de Boiler Room, le label a également reversé l’ensemble de ses revenus – générés en un week-end – en complément des fonds générés par les tickets d’entrée d’un évènement organisé par Clone Records.

Pour en savoir plus sur Clones Records, c’est ici.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant