À Metz, l’association culturelle et festive Château 404 doit faire la fête ailleurs

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Karim Siari pour le Républicain Lorrain
Le 04.03.2020, à 15h30
04 MIN LI-
RE
©Karim Siari pour le Républicain Lorrain
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Karim Siari pour le Républicain Lorrain
0 Partages
Le tiers lieu culturel lorrain Château 404 installé dans des hangars privés de la ville de Metz est sous le coup d’une fermeture administrative. Entre Commission de sécurité et manque de soutien concret de la mairie, l’association à but non lucratif tente de trouver des solutions pour perdurer et relocaliser ses événements.

Erreur 404. L’association alternative et multiculturelle Château 404 basée dans la ville de Metz, en Lorraine, se trouve aujourd’hui dans l’impasse. Celle-ci est sous le joug d’une fermeture administrative imposée par la mairie le 7 février dernier pour non-conformité aux normes incendie. L’arrêté en question remontait cependant à mai 2019, suite au contrôle inopiné d’une Commission de sécurité, dû à la médiatisation d’événements dans le Républicain Lorrain. Les locaux de cette association à but non lucratif font ainsi face à leur première fermeture administrative au public, car non-conformes aux normes pour un Établissements Recevant du Public (ERP).

Un acteur culturel local et indépendant

Depuis cette date, des réunions entre les services de la mairie de Metz et le “tiers-lieu” Château 404 avaient eu lieu, débouchant sur un accord de tolérance, permettant à l’association emblématique de la région de continuer à jouir de ses activités dans ses locaux, sans lever l’arrêté pour autant. Cette nouvelle sanction entraine l’annulation de futurs événements, notamment à caractère électronique, mettant de côté « une forte demande et un public de plus en plus nombreux dans le secteur, d’après Cyrille, membre du Chateau 404. On veut simplement tuer la rave  », s’insurge-t-il.

Locataire depuis trois ans de deux hangars sur terrain privé, le lieu de diffusion dispose d’ateliers et a depuis accueilli près de 60 événements : festifs comme des concerts rock/punk ou des soirées techno, mais aussi des spectacles d’arts vivants et numériques ou des expositions. Certains concerts rock de Château 404 ont pu être délocalisés dans d’autres salles de la ville, cependant les soirées à caractère électronique ont du mal à trouver des « lieux répondant aux besoin de l’association. Ils ferment trop tôt ou n’accueillent pas assez de public », selon Cyrille.

©Château 404

Mise aux normes, subvention et pétition

La réhabilitation aux normes incendie des hangars, encastrés entre l’autoroute A31 et une voie de chemin de fer, avoisinerait les 230 000 € selon la Commission de sécurité, uniquement pour celui à vocation festive d’une superficie de 700 m². « Le pays nous pousse à des normes drastiques que personne ne peut tenir sauf des gros projets avec beaucoup d’argent et qui sont vraiment soutenus. Certains collectifs français sont même obligés de s’exiler dans d’autres pays pour pouvoir être tranquilles… », souligne Charles-Henry, membre emblématique de l’association. Depuis, des concerts de soutien pour rassembler des fonds et réaliser les travaux ont été organisés, et une pétition mise en ligne début février sur le site Change.org comptabilise plus de 4000 signatures.

Le problème des normes de sécurités est un bras de fer bien connu des structures associatives : « Nous sommes soutenus par Dominique Gros, le maire actuel de Metz, mais pas à la hauteur de notre champ d’action », déclare Charles-Henry. « Il n’y a pas de conflit avec la mairie, l’idée est surtout de la mettre devant ses responsabilités en accompagnant les acteurs culturels locaux ». Nicolas Tochet, conseiller culturel de la liste électorale du candidat EELV et Union de la Gauche Xavier Bouvet admet que la ville « connaît un regain culturel indéniable depuis 10 ans, mais il y a clairement deux poids deux mesures. D’un côté la réussite culturelle des institutions, et de l’autre une culture alternative qui est trop peu soutenue. C’est un débat de fond qui traverse de nombreuses municipalités en France . »

« La Mairie a pris ses responsabilités et s’engage auprès du Chateau 404 depuis 2019 » explique Hacène Lekadir, actuel adjoint à la culture de la ville de Metz. Une première subvention d’aide d’investissements de matériel à hauteur de 8 000 € a été attribuée à Château 404, puis une seconde de 12 000 € le jeudi 27 février 2020 lors du conseil municipal votant les futurs budgets en soutien aux associations culturelles messines. Selon Nicolas Tochet, « outre les subventions, il serait intéressant de mettre des lieux appartenant à la ville ou des friches à disposition des associations culturelles, comme cela a déjà été fait dans les villes de Dijon ou Mulhouse par exemple ».

01
©Château 404

Questionner les nouveaux politiques

En face d’acteur culturel comme Château 404, de « grosses machines » comme Blida ou la Cité musicale (réunissant les salles Arsenal, BAM et Trinitaires) reçoivent « d’énormes subventions, débloquées par la ville pour réaliser leurs événements  », selon Charles-Henry. « Où est la place pour les autres acteurs culturels ? Il est temps de questionner les nouveaux politiques sur l’intégration des lieux indépendants dans le paysage culturel  », en cette veille de nouvelles élections municipales.

Du côté de la mairie, Hacène Lekadir estime que « ce type de lieu alternatif est un phénomène très récent à Metz et n’existait pas il y à peine 4 ou 5 ans. Cela prouve la vitalité culturelle de Metz et il convient que la ville trouve les modalités de soutien et d’accompagnement pour sécuriser ce lieu sur le plan juridique, administratif et bien sûr de sécurité ». Le directeur délégué aux musiques actuelles au sein de la Cité musicale, Pierre Bertrand, admet « qu’il est important que ce type d’association fasse partie de l’écosystème culturel d’une ville comme Metz. L’un et l’autre doivent coexister en étant complémentaires en terme de programmation ».

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant