C’est quoi ton blaze ? Monokle + album en exclu

Écrit par Trax Magazine
Le 31.08.2015, à 17h16
04 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
Petite excursion à Saint-Pétersbourg en Russie, foyer glacé de Monokle et d’une musique électronique énergique, impassible parfois, aux contours ambient particulièrement vivifiants.

Possiblement intrigué par le catalogue de Steve Reich, les segments les plus contemplatifs du shoegaze (Seefeel, Flying Saucer Attack), de l’electronica et du répertoire de Factory Records (The Durutti Column), Vladislav Kudryavtsev (de son vrai nom) semble osciller entre diverses sonorités ; des nappes douces et cotonneuses, mêlées à une rythmique irrégulière, aux subs et à de nombreuses vibrations syncopées.

Les travaux de Monokle évoquent de multiples influences, ainsi nichées au plus profond de son œuvre, et outrepassent autant de frontières stylistiques — comme preuve de la nécessité de son existence. S’inspirer, certes, mais disposer d’une empreinte sonore propre, fidèle à ses aspirations. Pari réussi, en témoignent les composants de son nouvel album, RINGS, à paraître le 4 septembre prochain et en écoute exclusive ci-dessous.

C’est quoi ton blaze ? Monokle

C’est quoi ton blaze ?

Monokle ! C’est juste un nom, il n’a aucun sens mais il sonne merveilleusement bien en russe.

Qui es-tu en vrai ?

Je suis un mec qui se sacrifie totalement pour la musique, et je fais ça depuis un bout de temps déjà.

Tu viens d’où ?

Saint Pétersbourg, Russie.

C’est quoi ton crew ?

Je joue souvent avec mon pote Milinal. Je sors aussi des projets sur le label allemand Ki Records, ce sont des mecs cools qui s’intéressent à une musique électronique hyper délicate.

monokle

C’est quoi ton son ?

C’est un mélange d’ambient, de mélodies mélancoliques et de rythmes complexes.

C’est quoi ta dernière sortie ?

C’est mon nouvel album, RINGS, qui sortira le 4 septembre. Il parle d’amour, de la fin du monde et de sa renaissance.

Tu fais quoi en live ?

S’il s’agit d’un concert qui me paraît plutôt intéressant, je joue de la guitare, que j’associe à des sons et aux magnifiques vocalises de Milinal. S’il s’agit juste d’un live set, je joue de tout, de l’ambient à la noise, en passant par la techno et la bass music, mais seulement ma propre musique.

Le truc le plus WTF qui te soit arrivé ?

Ma carte son ne fonctionnait plus et je ne pouvais pas jouer live, donc j’ai juste choppé une guitare, j’ai ajouté différents effets et j’ai joué pendant 30 minutes. C’était très inhabituel pour moi mais les gens ont beaucoup apprécié. C’était à la fois frustrant et excitant.

Y’a quoi dans ton iPod en ce moment ?

William Basinski, Patricia, Shed, Hunee, Tim Hecker, Federico Mompou, Koreless, The Durutti Column, AFX, Steve Reich, Dean Blunt, Grouper, Aro Part.

C’est quoi la suite ?

Je vais sortir un EP composé de deux morceaux longs et de cinq titres courts. Je veux me concentrer sur le concept des sorties futures. Les périodes de sortie seront plus courtes. J’ai commencé un nouveau projet avec Milinal, ce sera très wave music, avec des voix. Quelque chose d’assez proche de mon titre “Calypt”, tiré de mon nouvel album, RINGS.

ENGLISH VERSION

What’s your monicker “Monokle” all about?

It’s just a name and doesn’t make any sense, it sounds beautiful in Russian.

Who are you in reality?

I am a guy that is completely sacrificing himself to the music and I am doing this now for a long time.

Where do you come from?

Saint Petersburg, Russia.

What’s your crew?

I often play live with my friend Milinal. I also release on the German label Ki records, they are great guys and release very delicate electronic music.

What’s your sound?

It’s a mixture of ambient, melancholic melodies and intricate rhythms.

What’s your last release about?

This is my new album RINGS which will be released on 4 September. It’s about love, bringing the world to an end and seeing it coming to life again.

About your shows, how do you perform live?

If it is a full live concert that looks quite interesting, I play guitar and create sounds at the same time plus the beautiful vocals of Milinal, sometimes it’s just a live set I play everything from ambient and noise to techno and bass but only my own music.

What’s the weirdest story that happened while you played a gig?

I had a broken soundcard and couldn’t play live, then I just picked up a guitar hooked it to the different effects and started playing about 30 minutes, it was really unusual for me but the people enjoyed it a lot. It was frustrating and thrilling at the same time.

What is in your iPod right now?

William Basinski, Patricia, Shed, Hunee, Tim Hecker, Federico Mompou, Koreless, The Durutti Column, AFX, Steve Reich, Dean Blunt, Grouper, Aro Part.

What are you doing next?

I will be releasing an EP consisting of two long and five short tracks. I want to focus on the concept of future records. Release periods will be shorter. I started a new project with Milinal, it will be very wave music with vocals. Something similar to my track “Calypt” from my new album RINGS.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant