Une carte interactive associe différents styles de musique à 13 émotions

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
Le 13.01.2020, à 10h47
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Selon une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université de Berkeley aux États-Unis, la musique serait capable de déclencher au moins 13 émotions différentes chez ses auditeurs. Réalisées auprès de 2 500 individus, les recherches ont permis d’élaborer une carte interactive associant des samples de musique à une émotion.

Des scientifiques de l’Université de Berkeley aux États-Unis ont mené une étude afin d’analyser l’expérience subjective de la musique sur des individus de différentes cultures. Dotés d’un panel de 2 500 personnes américaines et chinoises, recrutées via une plateforme de crowdsourcing, les chercheurs ont notifié les réactions émotionnelles liées à différents styles musicaux.

Une cartographie audio interactive

Le résultat, assez bluffant, est une cartographie audio interactive qui établit 13 sentiments généraux : amusement, joie, érotisme, beauté, relaxation, tristesse, rêverie, triomphe, tension, peur, agacement, indignement, et sentiment d’être gonflé à bloc. Les visiteurs du site Internet peuvent déplacer leur curseur pour écouter plusieurs centaines d’extraits musicaux, et ainsi comparer les réactions émotionnelles qu’ils évoquent chez les différents sujets, en fonction de leur culture : américaine ou chinoise.

« Imaginez que vous organisez une bibliothèque musicale massivement éclectique par émotion et que vous capturez la combinaison des sentiments associés à chaque piste », explique Alan Cowen, étudiant en doctorat en neurosciences sur le site de l’Université Berkeley News. Tandis que Dacher Keltner, professeur de psychologie précise qu’ils ont « rigoureusement documenté le plus grand éventail d’émotions universellement ressenties à travers le langage de la musique ».

Une future aide thérapeutique et algorithmique

Les potentielles applications de ces résultats de recherche vont notamment permettre d’obtenir des informations sur les thérapies psychologiques et psychiatriques conçues pour évoquer certains sentiments, mais aussi aider les plateformes de streaming musicales telles que Spotify à ajuster leurs algorithmes. L’étude permet ainsi de « faire un premier pas important pour résoudre le mystère de la façon dont la musique peut évoquer tant d’émotions nuancées », conclut Alan Cowen.

À noter que l’étude ne précise pas la moyenne d’âge des participants, variable pourtant importante dans l’appréciation de la musique.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant