Cagoule et musique de club : la jersey drill en 6 morceaux

Écrit par Trax Magazine
Le 06.06.2022, à 17h43
02 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
Depuis quelques mois, le jersey club – ce dérivé de la Baltimore – est en pleine mutation. Mélangée aux snares et aux hi-hats sauvages de la drill, sa rythmique est en train de gagner le monde du rap américain et du rap français, donnant naissance à un genre de synthèse : la jersey drill. Retour sur la naissance de ce style, en six morceaux.

Bandmanrill – “Heartbroken”

L’homme à l’origine de tout ça se nomme Bandmanrill et vient de la ville de Newark, dans le New Jersey. À tout juste 20 ans, ce dernier s’est fait connaitre en 2021 grâce une vidéo TikTok dans laquelle il caricature les rappeurs de drill en posant sur un morceau de jersey club : “Heartbroken” de DJ Jayhood. Rapidement, le freestyle vidéo de Bandmanrill dépasse le million de vues, porté par un challenge de danse sur TikTok. Il n’en fallait pas moins pour que le rappeur de Newark se lance plus sérieusement dans la musique avec ce qu’il a donc baptisé la “jersey drill”.

AceMula – “Jackin N Drillin”

Lui aussi originaire de Newark, le producteur AceMula a sorti en 2021 l’un des projets les plus complets du genre avec son EP Jack N Drill. Sur le hit “Jackin N Drillin”, il convoque Bandmanrill et Unicorn151 – deux des plus fines lames du genre – le temps d’un morceau qu’on imagine bien pouvoir retourner un club à l’heure de pointe.

Asian Doll – “Get Jumped (feat. Bandmanrill)”

Depuis peu, le son de la jersey drill commence à se propager un peu partout aux États-Unis. La preuve avec “Get Jumped” de Asian Doll, rappeuse originaire de Dallas au Texas et première femme a avoir signé sur le label de Gucci Mane, 1017 Eskimo Records. En featuring tout de même avec Bandmanrill, pour la touche 100% New Jersey.

Kerchak – “Tarzan”

La France ne s’est pas fait attendre pour s’essayer au genre. Kerchak est parmi les tout premiers à avoir popularisé ce son dans l’Hexagone avec des titres comme “Sabor”, “Jane” ou “Tarzan”, tous sortis en 2022. Originaire de Bois-Colombes le rappeur cagoulé est en pole position pour devenir le porte-étendard du genre, comme en témoigne son passage remarqué chez Planète Rap.

Sto – “Jersey Drill #1”

Originaire de Lille, Sto s’est d’abord fait connaitre en reprenant des classiques de la musique électronique comme “Music Sounds Better With You” de Stardust, avant de passer à des ambiances plus sombres avec son “Jersey Drill #1”. On vous conseille aussi d’écouter “Jersey Drill #2”, qui cuisine l’instru de “Bande Organisée” à la sauce jersey drill.

Gambi – “Zaza”

Parmi les têtes d’affiche du rap français, Gambi aura été le premier à s’emparer de la tendance jersey drill le temps du morceau “Zaza” sorti il y a un mois. De quoi faire découvrir le genre au grand public français. La jersey drill n’a donc pas fini de faire parler d’elle, de Newark jusqu’aux quatre coins du monde.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant