Bruxelles : le plus vieux club techno de Belgique fête ses 25 ans avec une énorme rave de 14h

Écrit par Cécile Giraud
Le 24.04.2019, à 17h55
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Cécile Giraud
Vendredi 27 avril, l’iconique club bruxellois Fuse fêtera ses 25 ans au Palais 12. Pour l’occasion, l’institution promet un line-up léché, sur 14 heures de mix.


Quatorze heures d’indoor festival, « pas de “bullshit”, juste de la techno » annonce Olivier Ramoudt, ancien directeur artistique – et nouvellement patron – du Fuse, pour la soirée d’anniversaire de l’établissement, qui aura lieu le 27 avril prochain au Palais 12. Pour ses 25 ans, l’illustre club bruxellois réserve en effet à ses fidèles clubbers un weekend inoubliable, en invitant la crème de l’électronique internationale.

Au programme : une techno sans fioriture avec le patron du label suédois Drumcode Adam Beyer, le résident du Berghain Len Faki, la star belge Charlotte de Witte, l’habitué du Fuse Downside, ou encore le vétéran du club : Dave Clarke. Pour continuer sur cette lancée de haute volée, la nuit se poursuivra avec un peu de dance music façon Mind Against, du minimalisme avec Stephan Bodzin, et enfin, une touche d’acid house, délivrée par Pierre, résident du Fuse depuis plus de 25 ans. Une relation étroite entretenue, au fil des années, entre l’établissement et les DJ’s,  dont se réjouit Olivier : « Chaque artiste, pour la plupart, est spécial pour nous, parce que nous avons une longue histoire ensemble. Avec Charlotte, l’histoire n’est pas si ancienne car elle est beaucoup plus jeune mais avec nos soirées KNTXT, elle est quand même résidente du Fuse depuis 2014. »

Côté scénographie, le club a mis les petits plats dans les grands. « Pour la première fois, un artiste [Rene Van Dijk] a travaillé pour nous sur des visuels pendant 5 semaines, sur des écrans LED de plus de 600 m² ». Un sound-system KLS flambant neuf de 350 000 watts sera également installé. Le Fuse sort donc le grand jeu, pour un anniversaire « relax, sans dresscode, avec juste un dancefloor et du son ».

   À lire également
Bruxelles va diffuser de la techno dans ses stations de métro

Dans un documentaire sorti en 2018 par Red Bull Elektropedia, les fondateurs du Fuse Thierry Coppens et Peter Decuypere retraçaient l’histoire du temple de la techno. « La première fois que je suis venu, je suis tombé amoureux du lieu, je me suis dit : ok, c’est ça que je veux », se souvenait alors Peter. À une l’époque où ouvrir un club de techno dans la capitale paraissait inimaginable, la notoriété du Fuse avait, contre toute attente, explosé, deux mois après son ouverture.

Les 25 ans du Fuse promettent d’être « un des plus gros événements de l’histoire du club ». Plus d’informations sur la soirée, sur la page Facebook de l’événement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant