Bruxelles : 5 moments à ne pas rater au Horst festival 2019

Écrit par Tschani Boulens
Le 19.08.2019, à 18h13
03 MIN LI-
RE
©Horst Festival
Écrit par Tschani Boulens
Le Horst Festival se déroulera du 13 au 15 septembre dans le nord de Bruxelles. Entre installations post-apocalyptiques, musique club et d’avant-garde, Trax vous dévoile les 5 choses à ne pas manquer cette année.

La 6ème édition du Horst Festival, qui se tiendra du 13 au 15 septembre, risque bien d’être l’un des évènements de la rentrée. Avec un line up alliant avant-gardisme, pop expérimentale et EBM au coeur d’une base militaire désaffectée de Vilvoorde, dans le nord de Bruxelles, le festival va plonger le public dans une ambiance de film post-apocalyptique. Mais en plus de la musique et du lieu, les organisateurs ont invité 15 artistes et collectifs novateurs chargé de construire de gigantesques scènes teintées d’ésotérisme tragico-romantique, évoquant « empires effondrés et désirs retrouvés ».

Pour se retrouver dans ce programme complexe, petite sélection des 5 choses à ne pas rater au Horst Festival.

1) L’exposition Fallen Empires & Refound Desires

Cette exposition, qui a débuté le 14 juillet et qui se finira le denier jour du festival, est en quelque sorte la vitrine du festival. Composée de scènes et de constructions prenant racine dans l’esthétique des raves des années 90, cet ensemble d’une quinzaine d’installations, sera une expérience visuelle et intellectuelle à part entière. La ligne directrice de cette exposition est guidée par une question lourde de sens auquel les artistes ont dû répondre à leur manière : « Notre génération se prépare à une fin proche. De l’écosystème, du capitalisme, d’une démocratie illusoire, de l’éthique ? »

2) le B2B de Call Super et Objekt :

Quoi de mieux dans ce décor fantasmogorique qu’un set de deux producteurs et DJ issus d’un autre monde ? Call Super et Objekt, ce sont deux musiciens de renom aux influences couvrant presque tout le spectre électronique, avec cependant une préférence pour ce qu’il y a de plus complexe et mental. À l’image de leurs productions, ce B2B sera l’occasion de flirter avec les frontières extérieures de la dance music.

3) Le live de Ceephax Acid Crew

S’il faut encore le présenter, Ceephax c’est cet artiste qui à toujours fait parti des milieux undergrounds les plus pointus sans jamais occuper le premier plan à l’instar de ces potes Aphex Twin ou Luke Vibert. Rattrapé par son succès album par album, fluctuant toujours entre une recherche sonore futuriste et l’amour des basslines de la 303, Ceephax sera présent pour un live spatial et psychotropique.

4) The Hakke Show, de Gabber Eleganza

L’histoire d’Alberto Guerrini, l’Italien qui se cache derrière le groupe Gabber Eleganza, est à l’image cette nouvelle scène gabber qui secoue les dancefloors ces dernières années : fulgurante. Parti de l’envie nostalgique d’écrire un blog amateur sur sa passion, il transforme son projet en une performance qui chercher à prêcher le bon gabber. La clique composée de 4 danseurs sur scène, d’un MC qui harangue la foule et du DJ Gabber Eleganza est une expérience autant musicale que tactile qui prendra parfaitement corps dans le monde violent et désabusé du Horst.

5) La house du dimanche soir

Mais pour se remettre d’un week end qui sera certainement éprouvant tant mentalement que physiquement, rien de mieux qu’un B2B entre John Talabot et Orpheu The Wizard. Parce que le thème du festival touche aussi aux “désirs retrouvés”, l’amour sera au coeur du set de ses deux DJ house. Et pour ceux qui voudrait faire durer encore un peu le plaisir, Motor City Drum Ensemble sera présent pour continuer sur cette vibe afin de se libérer la tête avant le retour au bureau.

Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur le site du festival et la page Facebook de l’évènement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant