Bretagne : l’un des plus vieux clubs des Côtes-d’Armor est à vendre, “les jeunes préférant les free parties”

Écrit par Briac Julliand
Le 31.05.2018, à 15h55
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Briac Julliand
Dans les Côtes-d’Armor, l’une des dernières boîtes du Trégor, province de Lannion, ferme ses portes. Le Why Not est mis en vente par son propriétaire, qui regrette une baisse de fréquentation de son établissement après 17 ans d’activité, au profit de la free party.


Près de Lannion, petite ville bretonne de 20 000 habitants, l’une des dernières boîtes du territoire ferme ses portes. Après 17 ans d’activité, le Why Not aura vu passer Tragédie, Bernard Minet, Magic System et Keen’V, mais aussi Kool Shen et Rohff. Mais malgré ces années prolifiques, il est finalement mis en vente par son propriétaire. Âgé de 65 ans, Philippe Pêcheu, aux commandes de l’établissement depuis 2001, déplore « une baisse de fréquentation des jeunes », qui préfèreraient se rendre en free party « où tous les interdits deviennent possibles », rapporte Ouest-France. L’ancien propriétaire estime avoir bien tenu. Pour lui, cette décision de se séparer des 800m2 de bâtiment lui permettra de profiter de sa famille.

Dans un contexte de désertification du centre-ville de Lannion – chef-lieu du territoire, à proximité du club – la fermeture du bâtiment semble condamner de plus en plus l’existence du monde de la nuit dans la ville, dont l’unique bar nocturne a récemment changé de propriétaire. Si un potentiel acheteur à déjà pris contact avec Philippe Pêcheu pour faire du Why Not un cabaret, il est probable que l’emplacement du club n’ait pas joué en sa faveur. Situé sur la route reliant Lannion à la côte, le bâtiment n’est accessible qu’en voiture, les navettes ne circulant qu’à certaines occasions. De la même manière, en plus du sentiment de liberté qu’offrent les free parties, leur programmation est plus adaptée à la jeunesse de la région – historiquement proche de cette culture.

En attendant, le Why Not organise ses dernières soirées les 1er et 2 juin prochains. Rendez-vous à 21h pour découvrir, avec nostalgie, la playlist du DJ qui passera les tubes « qui ont fait l’histoire de la boîte ».

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant