Brest : Le festival Astropolis va accueillir les pontes de la house et de la techno pour 6 jours de fête renversante

Écrit par Bartolomé Laisi
Photo de couverture : ©David Boschet
Le 29.11.2019, à 11h19
02 MIN LI-
RE
©David Boschet
Écrit par Bartolomé Laisi
Photo de couverture : ©David Boschet
0 Partages
Le festival Astropolis Hiver revient cette année pour une 9ème édition du 11 au 16 février prochain à Brest. Entre DJ sets, lives et divers animations tout au long de la semaine, l’hiver risque de drastiquement se réchauffer sur les côtes bretonnes.

La 9ème édition du festival Astropolis hiver aura lieu du 11 au 16 février prochain à Brest. Entre lives inédits et multiples activités réparties dans toute la ville, le festival promet bien des surprises pour réchauffer l’hiver.  « L’idée est d’offir un panorama des genres électroniques, avec beaucoup de lives, d’artistes découvertes et locaux, et plein de formats différents » souligne Gildas Rioualen, co-organisateur du festival. 

Côté programmation, le festival aligne une nouvelle fois une sélection plus que pointue.  En guise d’ouverture le jeudi soir, c’est la figure du voguing et waacking parisien Ari de B qui animera le centre d’art contemporain La Passerelle lors d’une conférence dansée, intitulée “Décoloniser le Dancefloor”. Le vendredi soir, c’est les DJ sets survoltés de la jeune palestinienne Sama’ et Parrish Smith qui viendront retourner le dancefloor du Bunker Palace, aux côtés du live aux sonorités noise-industrielles du duo anglais Giant Swan . DJ Varsovie, « dont les apparitions sont super rares », sera également à l’honneur de cette soirée et « prépare un live spécial pour l’occasion », annonce fièrement Gildas.

Concernant la soirée du samedi, c’est l’expérience de Folamour – et ses DJ sets house hauts en couleur – ou DJ Pierre – et son acid house unique – qui enflammeront le Bunker Palace aux côtés de la londonienne Moxie. Pour les plus téméraires, une soirée est organisée à La Suite avec les artistes gagnants du tremplin grand ouest, réunis sous la bannière DÔME, une nouvelle entité pour continuer de les honorer, tels que Théo Muller, Vanadis ou encore Atlantis, qui se chargeront d’électriser la nuit et de faire danser tous les festivaliers jusqu’au petit matin. 

Bien que proposant une programmation des plus qualitatives, de nombreuses activités sont prévues lors du festival. « Nous voulons vraiment proposer des formats nouveaux et innovants pour faire découvrir les musiques électroniques, avec des événements inclusifs ouvert à tou.te.s. », ajoute Gildas. Au programme : initiation de mix réservée aux femmes, Astroboum pour enfants, vinyl market avec fripes et disquaires ainsi qu’une dégustation de vin le 11 février avec un œnologue pour se mettre en jambes. On aura prévenu, l’hiver sera chaud à Brest. 

Retrouvez toutes les informations nécessaires sur la page Facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant