Black Lives Matter : Le patron du grand label belge R&S accusé de racisme et de discrimination

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Telekom Electronic Beats
Le 01.10.2020, à 12h45
03 MIN LI-
RE
©Telekom Electronic Beats
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Telekom Electronic Beats
Renaat Vandepapeliere, co-fondateur du légendaire label belge R&S, est accusé de racisme et de discrimination par le rappeur californien Eddington Again.  

Tout a commencé avec un échange d’e-mails entre Renaat Vandepapeliere et Eddington Again, rappeur américain signé sur Apollo Records, une division du label R&S. L’échange, qui commençait par une discussion autour de la posture du label envers les femmes ainsi que le mouvement Black Lives Matter, est rapidement devenu tendu.

« Les artistes noirs sont jetables pour toi », reproche Again au patron du label. « Tu fais défiler les femmes et les artistes de couleur, pendant que l’artiste blanc reste. Je n’ai vu ni R&S ni Apollo partager quoi que ce soit concernant Black Lives Matter. Et en tant qu’artiste noir coincé sur un contrat avec ton label, je me sens offensé ».

 « Je signe la musique que je trouve, je ne signe pas la couleur », a expliqué Renaat Vandepapeliere. « Mon Dieu, tu ne sais pas du tout de quoi tu parles. Mais pour être sincère, je crois avoir trouvé un artiste noir de race pure sur qui je peux maintenant me concentrer ».

Ses commentaires ont été qualifiés de racistes et méprisants des questions de genre et de race. Dans un communiqué transmis à Trax, Renaat Vandepapeliere s’excuse de s’être laissé emporter et d’avoir répondu à Eddington Again « en laissant sa passion et ses émotions parler », bien que, selon lui, la maladresse ait pu venir du choix de mots en anglais, qui n’est pas sa langue maternelle. Il précise néanmoins vouloir s’éduquer sur le sujet et assume son erreur.

Dans une lettre séparée, R&S Records informe avoir rompu le contrat qui les liait à Eddington Again et supprimé ses morceaux des plateformes de streaming. Eddington Again a par la suite mis en ligne son dernier EP Damani3 sur Bandcamp.

Ci-dessous la lettre d’excuses publique complète de Renaat Vandepapeliere, traduite en français :

« Chez R&S Records, nous sommes profondément convaincus de l’urgence de l’égalité raciale, de la non-discrimination et d’un discours sensible et respectueux. C’est pourquoi je m’excuse pour les malentendus causés par les échanges de courriels entre moi-même et l’ancien artiste d’Apollo Records, Eddington Again.
R&S n’est en aucun cas une organisation où le sectarisme a sa place. Nous voudrions par la présente assurer à tous que notre passion est pour les gens et la musique et que le message en question n’avait nullement pour but d’offenser Eddington Again ou qui que ce soit d’autre.
Dans le feu de mes échanges de courriels personnels avec Eddington Again, j’ai répondu avec passion et émotion. C’était impulsivement motivé par l’amour que j’ai pour R&S Records et pour un artiste récemment signé qui m’impressionne beaucoup. En néerlandais, la métaphore discutable qui est utilisée, exprime une passion pour le talent inné, le véritable art. Cependant, la hâte avec laquelle j’ai réagi m’a fait perdre de vue sa résonance différente en anglais – de même que ses connotations destructrices, une décision que je ne peux désormais affronter qu’avec un profond regret.
Je comprends l’indignation que mes propos ont causée, je ne souhaite pas me soustraire à ma responsabilité dans cette affaire et je reconnais que je n’ai pas fait preuve de l’attention nécessaire dans mes interactions avec Eddington Again. C’est pourquoi je tiens à présenter mes sincères excuses à l’artiste et à toute personne touchée par mon choix de mots.
En outre, je tiens à souligner que je suis très attaché à m’informer sur l’impact du privilège sur notre tissu social. En tant que label indépendant, R&S Records a toujours été une plateforme pour les personnes de toutes orientations et de tous horizons – par conséquent, notre label fait des efforts pour accueillir cette diversité avec soin et préoccupations sincères. C’est pourquoi je voudrais souligner que les artistes de toutes orientations, de tous genres, de toutes origines et de toutes couleurs sont et ont toujours été les bienvenus chez R&S, garantissant ainsi un espace créatif inclusif et ouvert à tous.
Néanmoins, je tiens à souligner les remords que je ressens pour tous ceux qui ont été choqués. Partout, les langues sont imprégnées de notions péjoratives et déformées qui nuisent à beaucoup d’entre nous. Ces notions font partie des nombreuses formes subtiles et non subtiles de répression qui hantent notre société, et que nous nous efforçons, à R&S, de confronter – erreur par erreur, petit à petit, et mot par mot.
 »

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant