Bières allemandes, DJ sets techno et bretzels : le bar Berliner ouvre sa nouvelle adresse à Pigalle

Écrit par Tidiane Padra
Le 04.12.2017, à 16h27
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Tidiane Padra
On vous en parlait il y a quelques mois, c’est maintenant officiel. Le Berliner Wunderbar ouvre une nouvelle adresse parisienne à Pigalle plus grande et à l’univers visuel repensé, pour des soirées berlinoises encore plus immersives. Les nouveaux locaux ont été inaugurés du 23 au 26 novembre dernier et accueilleront de nombreux DJ sets pour ambiancer vos apéros du week-end. Dans la foulée et après le succès des éditions précédentes, l’équipe de direction réinvestit aussi le Nouveau Casino le 8 décembre pour la 4e et dernière Berliner Klub de l’année avec Einmusik, Escko, Qantvm.

Ouvert depuis 2015, le Berliner Wunderbar a trouvé sa place dans le cœur des expats et des Parisiens rêvant d’outre-Rhin, tant pour son atmosphère chaleureuse que pour ses bonnes bières et ses spécialités allemandes, que pour sa programmation musicale, électronique et pointue. Situé rue de Lappe près de Bastille, le lieu ne pouvait cependant plus satisfaire toutes les attentes avec une affluence de plus en plus forte. L’ouverture d’un nouveau lieu s’est imposée comme une nécessité. « Nous voulions proposer quelque chose de visuellement nouveau, tout en continuant à proposer une expérience berlinoise à Paris. », souligne l’un des gérants, Maxim. 

C’est désormais au 14, rue Frochot qu’il faut se rendre pour découvrir le Berliner Pigalle. Insonorisé et beaucoup plus vaste, vous pourrez y déguster les fidèles currywurst et bretzels, profiter d’une intéressante sélection de bières du pays, et vous évader chaque week-end sur des DJ set techno, deep house, ou minimal de qualité.

Et si vous avez encore des fourmis dans les jambes, les organisateurs vous invitent à venir fouler le sol du Nouveau Casino pour la 4e et dernière édition de l’année de la Berliner KLUB, le 8 décembre. Pour prolonger l’expérience, la soirée invite l’Allemand Einmusik, fer de lance du label Kattermukke, passé aussi par la maison Hungry Music de N’to, Worakls et Joachim Pastor. Avant qu’il ne vienne transformer la salle en navette spatiale avec sa deep house cosmique, hypnotique, et truffée de basses bondissantes, c’est l’hyperactif cofondateur du collectif Distrikt Paris Escko qui régalera les fêtards de sa techno festive et éclectique. Déjà présent lors de l’édition de septembre dernier, le duo Qantvm formé par Julio Okura et Seed se chargera d’ouvrir les hostilités à grand renfort de tracks tech-house puissants et groovy. Bonne nouvelle, toute l’équipe du bar sera sur place et emporte avec elle tous ses produits culinaires et gustatifs, le tout dans une scénographie originale. Un beau programme en perspective !

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant