Belgique : une free party sauvage dans un champ d’éoliennes

Écrit par Maelys Peiteado
Le 22.08.2016, à 11h18
02 MIN LI-
RE
©François Louis
Écrit par Maelys Peiteado
0 Partage
Dans la nuit de samedi à dimanche, une centaine de teufeurs ont tapé du pied au pied des éoliennes du Grand-Leez, un parc qui borde l’autoroute joignant Bruxelles et Namur. Les festivités ont pris fin vers 11 heures hier matin.

Selon RTBF, une free party rassemblant une centaine de personnes a eu lieu dans le parc éolien du Grand Leez, dans la province de Namur, en Belgique. Les villages alentours auraient été « copieusement arrosés » par les décibels de la free, qui « a empêché beaucoup de monde de dormir ».

Dès minuit ce samedi, Français, Hollandais et Belges se sont retrouvés dans un champ d’éoliennes pour y installer le soundsystem. En partie à cause du vent, les basses auraient été entendues à des kilomètres à la ronde. Sortant même le bourgmestre de la ville voisine Eghezée de son lit. Chef exécutif de la localité, Dominique Van Roy aurait tenté de trouver l’origine du tapage nocturne, sans succès. 

   À lire également
Belgique : Quand des teufeurs vont trop loin

La police a fini par arriver sur les lieux de la petite sauterie bien cachée aux alentours de 11h, délogeant les derniers fêtards debout qui dansaient alors « plus ou moins énergiquement », tout en relevant les plaques des véhicules dans lesquels d’autres dormaient. Un procès verbal a été dressé pour « manifestation non autorisée ».

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant