Belgique : le gouvernement annule tous les festivals jusqu’au 31 août

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Elisa Sipp
Le 16.04.2020, à 12h06
02 MIN LI-
RE
©Elisa Sipp
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Elisa Sipp
0 Partages
Alors qu’en France, les festivals sont interdits jusqu’à mi juillet au moins, en Belgique, l’interdiction s’étend désormais jusqu’au 31 août. Une nouvelle relativement attendue, officialisée ce mercredi 15 avril par le gouvernement.

Beaucoup s’y attendait. La nouvelle est tombée : il n’y aura pas de festivals cet été en Belgique. Le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce mercredi 15 avril et a officiellement interdit « la tenue de tout événement public de masse jusqu’au 31 août », explique le quotidien belge La Libre. Une décision plus radicale qu’en France, où les festivals sont pour l’heure interdits jusqu’à mi juillet.

Dour, Esperanzah, Tomorrowland, Paradise City… Autant de festivals dont les éditions 2020 seront « vraisemblablement » annulées. Bien que depuis quelques temps, beaucoup d’organisateurs s’attendaient à ne pas pouvoir donner vie aux événements de cet été, il leur fallait un cadre légal et donc une décision gouvernementale pour en faire l’annonce. Ce cas de « force majeure » libère ainsi artistes et organisateurs de tous frais liés à l’annulation. L’équipe du Dour Festival – qui devait se dérouler du 15 au 19 juillet prochain – s’exprime dans un communiqué : « selon les experts, la crise sanitaire que nous vivons devrait être maîtrisée d’ici l’été, mais il n’est cependant pas judicieux de rassembler de grandes foules ».

L’Allemagne suit le même chemin

À l’image de la Belgique, la chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi décidé, en accord avec ses ministres, une interdiction des grands événements jusqu’à la fin du mois d’août, ce qui inclut concerts, festivals, matchs de foot ou encore fêtes foraines. En tant qu’État fédéral, l’Allemagne demande à chaque territoire de prendre des mesures concernant la tenue d’autres événements, notamment en fonction de leur taille. Par ailleurs, le climatologue et président de l’Académie des Sciences Leopoldina Gerald Haug avertissait récemment sur la possibilité d’une fermeture de tous les lieux de spectacle et divertissement jusqu’à l’automne 2021.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant