Apéros virtuels : 6 alternatives à Zoom ou FaceTime pour faire la fête en ligne

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©D.R
Le 21.04.2020, à 17h28
03 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©D.R
En quelques semaines, les plateformes d’appels par vidéo sont devenues de nouveaux lieux de rendez-vous virtuels pour les groupes d’amis qui veulent rester en contact malgré le confinement. Entre Zoom, FaceTime, Skype… Une pléiade de logiciels sont disponibles, pas toujours très sécurisés. Trax a fait un tour d’horizon des alternatives à ces logiciels utilisés par le plus grand nombre.

Jitsi.org : le logiciel libre et crypté

En tant que logiciel libre, Jitsi est une bonne alternative à toutes ces applications propriétaires utilisées par la plupart des confinés en ce moment. Pas besoin de créer de compte, le logiciel peut être utilisé simplement en se rendant sur le site web dédié. En plus, toutes les conversations, y compris en visio peuvent être cryptés en activant un encodage. Le logiciel est bien évidemment gratuit, et il n’y a pas de limite de personnes par appels, si ce n’est une limite technique lorsque les connexions sont trop nombreuses et saturent la conversation.

Discord : le choix des gamers

Utilisé massivement par les amateurs de jeux vidéo, la popularité de l’application américaine Discord a explosé depuis le début du confinement. Elle a même quadruplé son nombre d’utilisateurs en France pendant la première semaine selon Cnews. Le principe de l’application repose sur un système de serveurs. Autrement dit, les utilisateurs ont la possibilité de se réunir sur différents serveurs, et peuvent même en créer. Bien que le logiciel de soit pas libre, son utilisation est gratuite et permet de profiter de toutes fonctionnalités sans aucune limite de temps.

Moovapps Live, l’appli française

Développé par l’éditeur de logiciels français Visiativ, Moovapps Live a été créé dans un but professionnel, afin d’offrir aux entreprises la possibilité de créer un lien numérique. Visioconférence, chat public ou privé, partage d’écran, de documents… L’application n’a rien a envier au célebre Zoom. Et en prime, elle est gérée par la start up lyonnaise Glowbl. L’utilisation est simple : il suffit de créer une salle de discussion et d’en partager le lien à ses amis. De quoi profiter d’un moment de convivialité, tout en utilisant un service français.

Tox, la sécurité avant tout

Le logo du logiciel Tox – un cadenas – symbolise bien ce qui lui importe le plus : la protection des données. En plus de proposer les fonctionnalités classiques d’appels audio et vidéo, Tox utilise un système de cryptage au niveau des conversations et de la transmission des données. Autrement dit, les données sont échangées uniquement entre les ordinateurs des participants à une même conversation. Pas de risque donc qu’une tierce personne puisse y avoir accès. En plus de cela, le logiciel n’a pas été développé dans un but commercial, ce qui le range dans les logiciels libres.

Plug.dj, pour faire la fête

Envie de faire la teuf ? Le site web Plug.dj permet d’organiser une fête virtuelle, en quelques clics. Après s’être créé un profil d’utilisateur, il faut choisir le genre musical. Puis, le petit avatar créé en amont arrive dans une vraie fête virtuelle, avec la possibilité d’en être le DJ ou spectateur. En lien avec les plateformes SoundCloud et YouTube, cela offre de nombreux choix. Au bout d’un certain temps d’utilisation, il est possible de créer sa propre communauté et d’inviter ses amis à la fête, par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

Shotgun Disdancing, le stream partagé

En attendant de retourner danser et pour profiter de la musique autant que possible, le site Shotgun a lancé une plateforme de streaming : Shotgun Disdancing. En accédant à des lives, il est possible de créer sa propre “dance room”, en invitant des amis. Une belle façon de profiter à plusieurs d’une performance artistique, tout en étant à distance.

Disponible ce jeudi 23 avril, notre hors série fait maison sera à prix libre en version numérique et à pré-commander en version papier dès jeudi 23. Si vous avez à coeur de nous soutenir, c’est le meilleur moment !

Hors série “Homies”, disponible le 23 avril 2020.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant