Andrew Weatherall : les hommages émus de la scène électronique au grand producteur anglais

Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©D.R.
Le 17.02.2020, à 18h47
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
L’annonce du décès ce matin d’Andrew Weatherall, figure clé de la scène club britannique depuis les années 1990, a ému le monde de la musique. Les plus grands noms de la scène lui ont rendu hommage.

La mort d’Andrew Weatherall ce matin du 17 février a laissé la scène britannique en émoi. Dans la journée, de nombreux hommages ont été rendus au DJ, figure de l’acid house, remixeur pour New Order, Björk ou The Future Sound Of London et producteur de célèbres disques, dont Screamadelica du groupe Primal Scream.

NTS Radio a déploré la perte d’un des meilleurs, Ninja Tune a indiqué son respect pour le « Guv’nor », et Warp Records a salué en lui une « icône culturelle ». Gilles Peterson a souligné sa « peine à mettre des mots sur l’influence et l’impact qu’Andrew Weatherall a eu sur la culture britannique ». Tous ont rendu hommage à l’artiste de Manchester et à l’importance de son œuvre pour la musique anglaise.

D’autres témoignages, plus personnels, rappellent l’impact que ‘Andrew Weatherall a pu avoir dans leur vie et leur œuvre en tant qu’artistes. Le baron de la techno Dave Clarke se souvient ainsi de sa première date. « C’est le premier à m’avoir booké au début des années 90 pour une soirée Magnetic North ».

Laissant l’émotion prendre le dessus, le boss du mythique label R&S Renaat Vandepapeliere prend lui-même la parole pour affirmer que « peu de gens ont offert une bande-son à ma vie avec autant de superbe musique qu’Andrew Weatherall ». Le Royaume-Uni a, à n’en pas douter, perdu un des joyaux de sa couronne.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant