Amsterdam : le club culte De School annonce sa fermeture définitive

Écrit par Maxime Jacob
Photo de couverture : ©D.R
Le 29.07.2020, à 10h53
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Maxime Jacob
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Etabli à Amsterdam en 2016, le club était devenu un épicentre de la culture électronique européenne, accueillant parmi les meilleurs line-up sur le Vieux Continent. Ses dirigeants ont fait savoir le 28 juillet que le club fermait définitivement ses portes.

C’est une institution qui s’effondre. De School, club emblématique d’Amsterdam fondé en 2016, a annoncé sa fermeture définitive mardi 28 juillet 2020. L’ancienne école réhabilitée en dancefloor était devenue, en quelques années seulement, un club référence de la culture électronique mondiale, au même titre que le Berghain ou Fabric London.

Jochem Doornbusch, co-fondateur du club et ancien patron du Trouw Amsterdam, affirme que la crise liée à la pandémie de covid-19 a été fatale à son enseigne. « Les dettes s’accumulent », a-t-il déclaré alors que son club est maintenu fermé par mesures sanitaires. « Non seulement à cause des frais de personnel non couverts, mais aussi à cause des autres coûts permanents. Agir maintenant et prendre cette décision très difficile peut empêcher la faillite totale de notre entreprise Post CS. »

De School bénéficiait d’un bail délivré par la ville d’Amsterdam qui l’autorisait à investir l’ancienne école jusqu’en 2022. Récemment, des accusations de racisme et d’agression sexuelle de la part des agents de sécurité du club avaient terni la réputation de l’établissement.

Interstellar Funk, DJ résident du club, dit avoir « le coeur brisé » par la fermeture de l’établissement et souligne l’importance qu’ont eu les deux programmateurs Elisa Luengo et Luc Mastenbroek dans l’histoire du club. D’autres DJ comme Jennifer Cardini ou Clara3000 ont également fait part de leur tristesse sur Instagram.

La cantine et le bar du club resteront toutefois ouverts.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant