À voir : Wax Tailor à la rencontre des irréductibles du vinyle américains

Écrit par François Brulé
Le 21.10.2016, à 16h58
02 MIN LI-
RE
Écrit par François Brulé
À l’occasion de son dernier album By Any Beats Necessary, sorti le 14 octobre, Jean-Christophe Le Saoût aka Wax Tailor en a profité pour sortir un documentaire de 28 minutes sur les disquaires indépendants des États-Unis.


Le film In Wax We Trust a été tourné lors de la dernière tournée de Wax Tailor aux États-Unis. Durant ces 28 minutes, l’artiste français se rend chez onze disquaires américains différents. L’objectif de ses visites est d’essayer de comprendre ce qui anime les propriétaires de ces établissements à continuer de vendre des vinyles. Afin d’obtenir un tour d’horizon assez représentatif, JC Le Saoût s’est rendu dans onze villes différentes du pays : de Jerry’s Records à Pittsburgh à Madcity Music Exchange à Madison en passant par Black Dot Records à Buffalo.

Wax Tailor a ainsi rencontré des irréductibles du vinyle, qui bossent avec passion et humilité (“Il n’y a pas de mauvais disque. Chaque disque a été, à un moment donné, le préféré de quelqu’un”) dans un secteur qui reste difficile malgré le revival : “Le prix de disques, c’est qui tue le hobby, 20-30 dollars pour un morceau, c’est n’importe quoi”, estime le patron de Jerry’s Record à Pittsburgh, qui reste optimiste : “Je ne sais pas comment on écoutera la musique dans le futur, mais je sais que le vinyle est seul format viable pour affronter l’avenir.”

À 67 ans, Jerry est toujours le boss de … Jerry’s Records.

In Wax We Trust est disponible depuis le 20 octobre sur YouTube.

Rayon productions audiovisuelles, Wax Tailor a fait appel au réalisateur Julien Hosmalin pour mettre en images le morceau “For The Worst”, troisième titre de son nouvel album.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant