À voir : une vidéo de 5min plonge dans ces nouvelles soirées qui enflamment la banlieue parisienne

Écrit par Gil Colinmaire
Le 11.03.2019, à 11h37
02 MIN LI-
RE
©Brian
Écrit par Gil Colinmaire
Avec ses soirées prônant le métissage culturel et la danse collective, le collectif La Creole a bouleversé en à peine un an le paysage nocturne parisien. Des valeurs que partage la marque de vêtements Asos, dont les membres du crew sont de fidèles adeptes. Retour en vidéo sur la rencontre festive entre leurs deux univers, dans le cadre de leur partenariat pour la sortie de la nouvelle collection Asos Design.


Séduits par leurs valeurs respectives, prônant diversité et mixité sociale, le collectif La Creole et le site de prêt-à-porter Asos se sont associés, à l’occasion de la sortie de la nouvelle collection Asos Design. Le crew, qui bouscule depuis un peu plus d’un an la vie nocturne parisienne par l’organisation de soirées inclusives au Chinois à Montreuil, est depuis longtemps un adepte de la marque, se reconnaissant dans sa diversité de styles, de formes et de tailles, et sa propension à déconstruire les codes genrés.

Vincent, Fanny, Geoffrey, Steven et Mickael – figures centrales du collectif ont ainsi eu l’occasion le mois dernier de partager avec Trax leur attrait pour Asos, dont les tenues font désormais partie intégrante de leur scénographie. Après avoir posé pour le magazine, vêtus des pièces de la nouvelle collection Asos Design, les membres de La Creole se sont prêtés au jeu de l’interview. La vidéo réalisée par Romain Cieutat – véritable plongée dans l’univers des deux entités – à l’issue de cette journée en studio et de leur dernière soirée au Chinois, samedi 2 mars, est désormais disponible, et à visionner ci-dessous.

Teki Latex les décrit comme étant « Les soirées parisiennes où les gens dansent le plus. »

Les fêtes La Creole ont attiré bon nombre de personnalités créatives dans leur sillon, toutes admiratives de leur énergie fédératrice. Interrogés par Traxle réputé producteur Teki Latex les décrit comme étant « les soirées parisiennes où les gens dansent le plus », tandis que Matyouz, artiste issu du milieu voguing devenu MC du crew, salue « la diversité des styles musicaux représentés ». Mais La Creole, ce sont peut-être les membres initiateurs du projet qui en parlent le mieux : « À La Creole, il ne s’agit pas de d’annuler le principe de différence, mais de véritablement célébrer la diversité. En tant qu’individu il est important de prendre conscience de sa propre position pour ensuite élargir notre propre champ de vision aux identités à côtés desquelles on aurait pu passer. », déclarait récemment Fanny, la photographe du groupe, à Trax.

Matyouz, artiste issu du milieu voguing devenu MC du crew, salue « la diversité des styles musicaux représentés. »

Après son événement du 2 mars, où l’énergie a de nouveau invité les corps à la danse collective, La Creole sera de retour au Chinois le 30 mars prochain, pour une soirée en collaboration avec les Milanais de Balera Favela.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant