À voir : Un photographe a capturé les « créatures » nocturnes des folles soirées club kids de Paris

Écrit par Trax Magazine
Le 05.07.2019, à 11h47
02 MIN LI-
RE
©Jean Ranobrac
Écrit par Trax Magazine
En fixant sur pellicule la flamboyante soirée Kindergarten où bat le cœur du mouvement club kid en France, le photographe Jean Ranobrac signe quelques-unes des images les plus fascinantes de la nuit parisienne.

Certains moments sont plus propices à la photographie que d’autres. Avec ses normes différentes et ses espaces entre ombre et lumière, la nuit a toujours été un terrain fertile pour l’image, un monde peuplé de personnages aussi fascinants que singuliers. Le photographe Jean Ranobrac est bien placé pour le savoir puisque voilà maintenant plusieurs années qu’il arpente les soirées parisiennes pour saisir sur pellicule cette faune en action. « J’ai toujours fait de la photo car c’est un bon moyen pour rencontrer des gens », explique simplement ce diplômé de l’école des Gobelins. Comme un sésame, son appareil lui a en effet ouvert les portes de la nuit et de fêtes comme la Kindergarten – soirée phare du mouvement club kid en France – dont il est désormais devenu le photographe attitré. C’est là-bas qu’il a pu prendre certains de ses plus beaux clichés de celles et ceux qu’il décrit souvent comme « des créatures » pour ne pas avoir à rentrer dans des considérations de genre ou de sexe et laisser à chacun la possibilité d’être ce qu’il désire être. « Contrairement à d’autres soirées pour lesquelles je prenais parfois des photos, il y a un vrai échange avec les gens de la Kindergarten. Les rencontrer a été l’occasion pour moi de faire partie d’un collectif et d’essayer des choses que je voulais faire depuis très longtemps comme par exemple installer un photocall dans le club. » Pour le reste, Jean Ranobrac opère au flash, en prenant tout de même soin de ne jamais être trop intrusif : « Si les gens sont dans leur délire ou dans leur expérience de club, je ne veux pas tout chambouler en arrivant. Mais en vérité, il s’agit de créatures qui sont très demandeuses de photos donc c’est souvent assez simple. »

01
©Jean Ranobrac

Sous son objectif défile donc tout ce que la Kindergarten fait de plus exubérant et de plus flamboyant. Au fil de ses photos, on découvre des personnages fiers, émancipés et uniques aux costumes et aux maquillages toujours incroyablement inspirés. Jean Ranobrac reprend : « J’essaie de donner à ces images un traitement qui soit compatible avec notre époque Instagram. Comme j’ai pris des tonnes et des tonnes de photos, il y en a beaucoup que j’oublie. Mais quand je vais sur les appli de rencontre, il m’arrive de tomber sur une photo sur laquelle je reconnais mon traitement visuel. En général je ne m’en souviens pas du moment où je l’ai prise ni de la soirée, mais je sais que c’est ma photo. » Plus que sur les profils des appli en question, le travail de Jean Ranobrac à la Kindergarten est surtout dans les pages du numéro 223 de Trax Magazine, accompagné par un long reportage revenant sur l’histoire et les acteurs de la soirée en question. Mais comme une petite dizaine de pages de papier ne suffisent évidemment pas pour saisir pleinement la folie Kindergarten, voici quelques images supplémentaires des plus belles créatures de la nuit parisienne.

Le numéro 223 de Trax Magazine est actuellement disponible en kiosques et sur le store en ligne.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant