À voir : un nouveau documentaire questionne l’impact de la pandémie sur la musique électronique

Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©DR
Le 12.08.2020, à 12h32
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©DR
0 Partages
La marque Pioneer DJ vient de sortir un documentaire, Distant Dancefloors, sur les conséquences économiques, sociales et psychologiques de la pandémie sur l’avenir de la musique électronique.

Alors qu’en France 300 clubs ont mis la clé sous la porte et que les événements de plus de 5 000 personnes restent interdits jusqu’au 30 octobre, la marque Pioneer DJ, connue pour commercialiser ses célèbres platines, vient de produire un documentaire sur l’impact du coronavirus sur l’industrie de la musique électronique, Distant Dancefloors.

« Du jour au lendemain, la musique a été arrêtée; les salles ont été forcées de fermer, les festivals et les événements en direct ont été annulés et des milliers de moyens de subsistance ont été mis en péril », a déclaré Pioneer DJ dans un communiqué accompagnant la bande-annonce. Le documentaire d’une trentaine de minutes revient sur l’arrivée des premiers cas de coronavirus, sur les confinements progressifs pays par pays et sur les conséquences économiques, sociales et psychologiques que la pandémie a pu avoir sur les DJ et leur public. À travers les témoignages entremêlés de cinq DJ connus internationalement (Blond: ish, Eats Everything, Honey Dijon, Luciano et Rebuke) le documentaire revient sur le choc mondial et social de la Covid-19. Distant Dancefloors questionne également l’avenir du livestream, le repos forcé des DJ hyperactifs en temps normaux – parfois même au bord du burn out – mais surtout : l’avenir de la fête.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant