À voir : Mall Grab a une fois de plus retourné le dancefloor de Boiler Room

Écrit par Alexis Tytelman
Le 23.08.2019, à 10h47
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Alexis Tytelman
Confirmant un virage electro/techno entamé depuis quelque temps, Mall Grab vient une nouvelle fois de marquer les esprits. Diffusée sur Boiler Room, sa prestation au Glitch Festival (Malte) est une vraie leçon de DJing.

Mall Grab et Boiler Room, c’est une romance qui n’est pas prête de s’arrêter. Pour son retour sur le canal préféré des amateurs de musique électronique à l’occasion du Glitch Festival à Malte, l’artiste australien a livré une performance pour le moins ébouriffante.

En 2016, Jordon Alexander – de son vrai nom – s’était illustré lors d’une première Boiler Room à Paris par un savant mélange de house punchy et d’intermèdes disco. Il s’était même permis de clôturer ses débuts sur la chaîne par l’hymne autotuné “Sensual Seduction”, de Snoop Dogg. Mais le 15 août dernier, le DJ a montré une toute autre facette de son art. Electro, breakbeat, ghettotech industrielle, post club, hardcore ralenti… Une prestation épileptique composée en majorité de morceaux unreleased. Des « sons que j’ai composé exclusivement pour les jouer en club », écrit-il sur sa page Facebook. De quoi frustrer (sainement) le public tout en confirmant ce virage artistique amorcé il y a un mois par la sortie de l’EP Growing Pains.

Loin de ses premiers tracks house lo-fi, Mall Grab est bel et bien en train de devenir, comme l’écrit un internaute, un techno demon.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant