À voir : l’enfer des réfugiés dans le dernier clip poignant de Noisia

Écrit par Paul Brinio
Le 13.10.2016, à 19h23
02 MIN LI-
RE
Écrit par Paul Brinio
Alors que plus de 3 500 migrants ont déjà perdus la vie depuis le début de l’année, le groupe Noisia a choisi de s’engager, à sa manière, et de se faire la voix de ceux qui, chaque jours, tentent la traversée de la Méditerranée.

Qu’on le veuille ou non, le drame qui s’écoule tous les jours à nos portes nous concerne tous. Pendant que les politiques et les institutions s’entredéchirent sur l’attitude à adopter et les solutions à apporter face à « la crise des migrants« , l’art, et particulièrement la musique restent encore le porte-voix des principaux concernés. Noisia l’a bien compris et c’est dans cette optique que le groupe a décidé de faire du sort des réfugiés le thème de leur dernier clip, « Mantra ». 

Noisia
Screenshot du clip « Mantra »

Pour donner du sens à leurs idées, les trois néerlandais n’ont pas fait les choses à moitié. Le tournage du clip s’est principalement déroulé en Sicile, là où la grande majorité des réfugiés échouent. L’équipe s’est ainsi rendu dans la désormais tristement célèbre ville de Lampedusa, mais aussi à Porto Empedocle et dans le village de Siculiana, lieux de transit de nombreux migrants. Dans ce clip, hormis les deux policiers et les deux ou trois danseurs, tous les protagonistes sont joués par des réfugiés. Afghans, ghanéens, syriens, somaliens, nigérians, somaliens… Tous ont fui leur pays d’origine pour des raisons économiques ou à cause de la guerre. C’est leur parcours que le trio hollandais Noisia, à son niveau, a voulu témoigner. On vous laisse découvrir ce clip poignant, mais aussi l’histoire complète du « making of » du tournage sur leur site.

Noisia – Mantra (official video)

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant