À voir : Affûtez vos techniques de DJing grâce aux conseils de pro de Flore

Écrit par Tschani Boulens
Le 12.07.2019, à 15h37
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Tschani Boulens
À l’occasion des Native Sessions organisées par Native Instruments, la DJ et productrice française Flore livre 3 conseils exclusifs pour mixer n’importe quel style de musique avec le nouveau TRAKTOR Kontrol S4 en toute fluidité.

En partenariat avec Native Instruments

Cette masterclass fait partie d’une série de quatre vidéos disponibles sur YouTube, tournées à l’occasion de l’exposition Computer Grrrls à la Gaîté Lyrique. Quatre vidéos pour quatre artistes féminines de renom venues partager leur expérience ainsi que leurs trucs et astuces de productrices et DJ professionnelles.

1. Un morceau doit pouvoir s’enchainer avec 5 morceaux différents

Pour pouvoir faire un set varié et fluide, la patronne du label Polaar, explique que chaque morceau qu’elle choisi doit pouvoir se mixer avec 5 autres morceaux de sa bibliothèque. Cette technique lui permet d’orienter son set en fonction de son public et de son humeur à tout moment.

2. Trier ses morceaux en fonction de leur intensité

Pour s’y retrouver parmi ses centaines de tracks, Flore attribue une valeur à ses morceaux en fonction de leur intensité, du plus calme au plus puissant. Le but de cette notation est de gagner du temps pour choisir ses morceaux dans le feu de l’action et bien sûr de s’adapter au public.

3. Mixer des a cappellas séparement des tracks

Pour apporter du dynamisme et pouvoir changer de morceau rapidement, la Lyonnaise utilise des a capella de voix comme une track à part entière. Mixer un a capella avec un autre morceau sur deux pistes différentes permet de couper et de remettre l’instrumental quand on le souhaite. La productrice n’hésite d’ailleurs pas à utiliser la fonction “sync” pour pallier les grandes différences de BPM entre un a cappella et un morceau.

Bonus : la botte secrète de Flore

La DJ profite de cette masterclass pour livrerun de ses tricks les plus efficaces. Elle utilise le track”Tweaker’s Delight”, morceau progressif et sans batterie de Fatboy Slim, pour provoquer une montée au milieu de son set. Grâce à ce moment de respiration elle peut recapter l’attention des auditeurs et relancer un autre track dans toute sa puissance.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant