À Paris, l’ancienne friche SNCF La Station mélange à nouveau culture squat et rave tout l’été

Écrit par Mathieu Fageot
Photo de couverture : ©D.R
Le 07.04.2017, à 16h48
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Mathieu Fageot
Photo de couverture : ©D.R
L’une des anciennes friches industrielles mises à disposition par la SNCF était l’année dernière investie par le Collectif MU. La Gare des Mines, située dans le 18e arrondissement de Paris, se retransformera prochainement en espace multiculturel, mêlant concerts, performances artistiques et tournois de ping-pong…

Entrepôt de stockage à charbon, discothèque, squat… La Gare des Mines, implantée au cœur d’une zone de transit de la porte d’Aubervilliers entre périphérique, hangars et magasins, s’est bien souvent métamorphosée. Depuis mai 2016, elle a connu un regain d’intérêt particulier, et a accueilli quelque 33 000 visiteurs. L’année dernière, entre juin et octobre, le Collectif MU, en association avec le Point Éphémère, profitait des 400 m² mis à disposition par la SNCF pour aménager un espace multiculturel atypique, où les visiteurs pouvaient assister à des concerts, des expositions, ou des projections de films.

Une scénographie repensée

Cette année, la Station accueillera une nouvelle programmation entremêlant de nombreuses pratiques artistiques au sein d’une scénographie repensée. En association avec Good Chance, le Collectif MU proposera, du 15 au 23 avril, un nouveau programme quotidien mêlant musique, performances artistiques, danse, théâtre, projections et tournois de ping-pong. 

   À lire également
La Station : la gare à charbon SNCF transformée en bastion de la fête libre

La Station restera ouverte toute la saison, et les visiteurs pourront assister aux shows du techno pianiste Fabrizio Rat (écoutez son excellent podcast ici) ou des sept loubards du Vernacular Orchestra. Les artistes du label parisien Antinote seront également de la partie, tout comme les collectif Guilty Dogs et Fils de Vénus, ou encore le crew emblématique du 6b, 75021. Les 27 et 28 avril, Born Bad Records, premier label de La Femme notamment, investira les lieux pour fêter en grande pompe son dixième anniversaire. Pendant deux jours, Wild Classical Musical Ensemble, Mag- Netix, Forever Pavot, Orval Carlon Sibelus, Dorian Pimpernel et Julien Gasc se répartiront la scène.

Les dimanches, la Station sera ouverte au plus grand nombre dès le début d’après-midi, dans la limite des places disponibles. Vous êtes prévenus… 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant