À Paris, des DJ’s allient bass music et fitness lors de cours de “BassFit”

Écrit par Erwan Lecoup
Le 10.09.2019, à 17h38
02 MIN LI-
RE
©Bassfit
Écrit par Erwan Lecoup
Tout droit venue d’Angleterre, une nouvelle discipline allie activité sportive et musique électronique. L’association parisienne BassFit propose des sessions de cardio-training et fitness sur les différents styles de bass music qui existent. Allant de 135 à 175 BPM, ces cours permettent de se dépenser, de se relaxer, tout en se défoulant sur un dancefloor.

Une nouvelle discipline sportive venue d’Angleterre est en train de traverser La Manche, pour s’installer dans la capitale Française. L’association BassFit propose des sessions de cardio-training et fitness en musique animées par un coach et un DJ, sur les rythmes de la bass music. Les cours durent 45 minutes, sur un tempo allant de 135 à 175 BPM, et se déclinent sur différents styles : bass house, drum’n’bass, trap et dubstep. « Le tempo permet alors de rythmer la séance entre l’échauffement, l’accélération, le repos », le tout dans une ambiance festive « où l’on se défoule […] comme on le ferait sur une piste de danse ». 

Grâce à des spots atypiques, à l’extérieur des salles de sport et des gymnases traditionnels, tel que Les Grands Voisins, l’objectif de BassFit est de « faire rayonner l’énergie de la drum’n’bass en dehors des clubs ». La première édition a eu lieu le 15 mai 2019, dans ce lieu alternatif et associatif qu’est le Landy Sauvage, à Saint-Denis.

Alors que d’autres pratiques sportives en vogue s’appuient sur une base musicale, comme la zumba, le bokwa fitness ou la gym suédoise, la créatrice de l’association s’est demandé « pourquoi pas avec la bass music ? ».

Organisatrice d’événements drum’n’bass via l’association Forever DNB, Mahaut est une férue de yoga, boxe, crossfit… C’est suite à un voyage en Angleterre en 2018 qu’elle monte le collectif BassFit avec ses compères Laurent alias Youthman (DJ) et Cannelle, également de Forever DNB, mais aussi Emma, diplômée d’une double licence STAPS (« entraînement sportif » et « métier de la forme »).

Avec leur devise « Sounds of strength », l’équipe soudée souhaite faire de leur cours une musicothérapie pour agir de manière bénéfique sur la santé mentale, physique et émotionnelle des participants.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du collectif.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant