À Montréal, une rave de 12 heures révolutionne les nuits québécoises

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
Le 13.11.2019, à 12h15
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
0 Partages
Montréal accueille un tout nouveau concept de soirée en warehouse, Pulsar. Portée par six collectifs issus de l’underground de la métropole, cette initiative unique réunit performances live et DJ sets pour une soirée de 12 heures. Une nuit d’anthologie à prévoir le 16 novembre prochain au Studio Notre-Dame, nouveau haut-lieu de la culture alternative.

Par Elsa Fortant

Derrière cette collaboration on retrouve les principaux organisateurs de soirées techno montréalaises : 8day, Illusion Festival, NoBassNoFun, AlpaKa, Awsum Kulture et FrontRite. Ces deux générations de collectifs qui émergent dans les années 2013-2015 et 2017-2018 sont aujourd’hui bien implantées et font vivre la scène underground montréalaise. Ils sont connus du grand public pour leurs réalisations individuelles, du festival aux soirées en clubs comme le Salon Daomé, le Newspeak, ou dans des lieux alternatifs comme les Entrepôts Dominions. Voir ces six acteurs d’un milieu qu’on imagine compétitif se regrouper relève d’une démarche inattendue et inédite. « Avant tout, nous sommes tous des amis, des amoureux de musique et de la fête », expliquent Véronique et Nicolas, co-organisateurs. « Séparément, nous participons tous à faire rayonner la vie nocturne montréalaise. Depuis un moment, nous voulions faire un projet ensemble. Celui-ci nous rassemble autour de la musique et de la volonté qu’en une nuit, les danseurs vivent plusieurs expériences ». 

Pour l’occasion, Pulsar investit le Studio Notre-Dame, un lieu qui sert habituellement de studio de tournage. L’endroit connaît une popularité grandissante ces derniers temps. Awsum Kulture s’en empare souvent, tout comme le gang d’Exposé Noir. Il faut dire qu’avec ses 9 mètres de hauteur de plafond, ses matériaux bruts et son emplacement dans une zone industrielle (pas d’habitations à des kilomètres la ronde), il rassemble toutes les caractéristiques d’un véritable warehouse. Idéal pour accueillir des raves urbaines.

Côté programmation, les organisateurs ont choisi de mettre en lumière deux styles particulièrement populaires à Montréal, la techno et le psychédélique. Ils sont allés chercher les dignes représentants de chaque genre, avec le duo australien Triforce et le Suisse Electrypnose. Côté figures locales on retrouve le parfait équilibre entre techno et deep proposé par le cofondateur de 8day Rafa Pineda, la techno plus agressive du vétéran Atroxx, la psygressive de Zentrix, la melodic-progressive du duo torontois Mÿda et un mélange de trance psychédélique et de rythmes techno percussifs délivré par DJ Yann, qui est aussi cofondateur du festival Eclipse — une référence en musiques électroniques au Québec.

Cerise sur le sundae, un système son Void pour supporter le tout. « Musicalement, nous voulons briser les codes et proposer un voyage entre des sons plus hypnotiques, futuristes et une techno punchy et organique », continuent Véronique et Nicolas. « Avec trois lives sur six performances, il y aura une réelle évolution musicale. Ce sera aussi le cas visuellement, avec un show mêlant art numérique et art vivant pour une immersion presque totale, que les ravers soient pris dans un vortex… »

Pour reprendre les mots de Véronique, Pulsar c’est « une proposition hors norme dans un contexte encadré et conceptualisé pour offrir l’expérience la plus complète  ». Il faut dire que le format 12 h dans un cadre légal est assez rare à Montréal, étant plus souvent l’apanage de raves qui passent sous le radar ou des festivals. Le projet ici dévoilé déborde de potentiel et on espère qu’il connaîtra une suite afin de permettre la diversification de l’offre underground montréalaise de manière pérenne. 

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant