À Lyon, Hypnotik réunit 50 DJ’s de la techno à la trance sur 4 salles le temps d’une nuit

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
Le 11.09.2018, à 16h04
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
Depuis 15 ans, l’association lyonnaise Hypnotik cultive une programmation éclectique et pointue dans le paysage régional. Considéré comme l’un des rendez-vous majeurs des musiques électroniques, l’événement, qui aura lieu le 6 octobre, réunit des artistes tant locaux qu’internationaux.


Organisé par Elektro System, la soirée d’Hypnotik Festival offre depuis 2001 un panel des musiques électroniques. Composé de quatre scènes toutes ciblées sur un genre (techno, psytrance, house et hardtechno), ce festival réunit plus de 50 artistes. C’est le centre des expositions de Lyon qui est investi le temps d’une nuit, soit 20 000 mètres carré exploités en soundsystem, scénographie et décors. 

L’édition 2017 avait accueilli des noms comme Len Faki, Âme, Antigone ou encore Avalon. Pour cette 16e édition, les organisateurs offrent un line-up hors pair, divisé en quatre salles.

La salle techno accueillera la productrice allemande Ellen Allien, qui n’est plus à présenter, tout comme le DJ Shlømo. De son vrai nom Shaun Baron-Carvais, l’artiste oscille entre ambient et techno. Calé des heures devant Ableton et ses machines, il sortira de son antre pour un set exceptionnel. La salle house sera résolument française. Le duo Polo & Pan ouvrira le bal. Un an après Caravelle, Paul Armand-Delille et Alexandre Grynszpan continuent de proposer des voyages estivaux à travers des tracks comme “Arc-en-ciel”. Un voyage qui se prolongera aux côtés du DJ, compositeur, producteur français Agoria, expert des compilations mixées. Autre prodige passé par la production avant d’être DJ, le Marseillais N’to. Spécialiste de deep/minimale et membre des labels Hungry Music, Form Music et Parquet Recordings, il plantera un set aux influences mélodiques.

   À lire également
Ellen Allien : “la techno c’est devenu un truc de hipsters”

Chaque année, Hypnotik invite des collectifs lyonnais, ou bien des monuments comme Hadra, avec qui ils travaillent depuis leurs débuts sur la partie trance. Sur cette scène éponyme donc, le festival Hadra Trance aura carte blanche pour proposer un line-up psychédélique et galopant. Celui-ci a invité l’Israëlien Captain Hook, qui s’occupera de faire vibrer les âmes et les corps à coups de psytrance progressive. L’Israël ralliera la scène psychédélique russe avec Sergei Prilepa, alias Fungus Funk, qui prépare un set aux sons acides sous le signe d’un pèlerinage. Enfin, la salle hardmusic sera orchestrée par Rave Feed, webzine de news autour des musiques électroniques. Ils convieront ainsi Phuture Noize, dont le dernier album Black Mirror Society est sorti en juin dernier, ou encore la productrice Deetox.

Le line-up complet est à retrouver sur la page de l’événement Facebook.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant