À Londres, les DJ’s manifestent contre la venue de Trump avec une grande rave de résistance

Écrit par Clarisse Prevost
Le 28.06.2018, à 16h00
03 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Clarisse Prevost
Seth Troxler, Jackmaster, Eats Everything… Tous unis contre un seul et même personnage : Donald Trump. Pour protester face à la venue du président américain sur le territoire britannique le 13 juillet, la musique résonnera pendant douze heures du côté de la Soho Radio.

Aussi connu pour son habilité à faire danser les gens qu’à les faire rire, le DJ et producteur Seth Troxler, tête d’affiche de l’évènement, s’attaque cette fois-ci au gouvernement américain, et tout particulièrement à son chef de file Donald Trump. Une fête de douze heures, organisée par le DJ londonien Gideön, dans laquelle les artistes se produisent gratuitement en signe de protestation. Le curateur de cette soirée explique à DJ Mag : « Si tu n’aimes pas le monde tel qu’il est, change-le. C’est ce que ma mère m’a appris. Débrouille-toi. Quelques-uns de mes souvenirs d’enfance les plus importants sont liés à la protestation : Thatcher et les grèves minières, la campagne de Greenham pour le désarmement nucléaire, le mouvement anti-Apartheid et la libération de Nelson Mandela… La musique était une partie centrale de chacun de ces mouvements. »

Bafouant le politiquement correct et le “stick to making music” (“en rester à la musique”), Seth Troxler utilise aussi sa notoriété à bon escient pour divulguer un message engagé. Il révèle à DJ Mag : « L’essence de l’art prend racine par la résistance. Nous sommes à un tournant de l’histoire où le racisme monte en puissance, et c’est seulement en pleine connaissance de cause que nous pourrons lutter contre la montée de [l’extrême-]droite. Le silence est synonyme de collaboration, ça fait partie de notre travail et de notre effort collectif de crier : “Jamais !”… Je déteste vraiment Donald Trump et le Brexit. Ils ont détourné le système politique et si on ne résiste pas, de la manière la plus légère qui soit, on est tous foutus. »

À ses côtés, Jackmaster, cofondateur du label Wirelock, affirme également son engagement au magazine britannique : « Je pense que je le dois à notre culture. Aux gens de couleur, aux femmes, à ceux qui sont le plus marginalisés par les gouvernements américains et britanniques… Ce dont nous avons besoin, c’est d’un message positif de résistance maintenant. Et je pense que la génération actuelle de jeunes clubbeurs peut nous aider à le délivrer. »

Ils seront nombreux à se présenter lors de l’évènement pour assurer leur soutien anti-Trump derrière les platines : Eats Everything, Midland, Heidi, Prosumer, Jonny Woo, Artwork, Block 9, Dan Beaumont, Norman Jay, Breach, Jeffrey Hinton, Luke Howard, Ninebob, James Hillard, Wes Baggaley, Luke Solomon, Sink The Pink, Hannah Holland, Lance DeSardi…

   À lire également
Seth Troxler : “Les DJ’s se prennent trop au sérieux”

Ce n’est pas la première (et sûrement pas la dernière) fois que des DJ’s se soulèvent contre les tendances politiques d’un gouvernement. Dernièrement, dans le numéro 212 de ce mois de juin, Trax vous parlait de la scission géorgienne qui oppose clubbers et brigades policières qui voient en la jeunesse hédoniste une horde de marginaux. Les fêtards avaient été violemment réprimés dans la nuit du 11 mai au club Bassiani et au Cafe Gallery, deux clubs techno très réputés.

Face à cette état de fait, la culture club du monde entier s’est mobilisée, notamment par l’organisation pressée d’une réunion devant l’ambassade de Géorgie à Berlin, ou un rassemblement aux airs de rave devant le parlement géorgien. Et une vidéo, réunissant Ben Klock, Nina Kraviz et Dixon, et plusieurs dizaines de DJ’s internationaux sous un seul et même slogan : « Together we dance, together we stand. » Le 27 mai, c’était au tour des clubbers berlinois de mener une contre-manifestation tout en musique face à l’AfD, éminent parti d’extrême-droite.

   À lire également  
Vidéo : Les DJ’s du monde entier soutiennent la jeunesse de Tbilissi après la rave devant le parlement

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant