A écouter : le dalaï-lama va sortir son premier album

Écrit par Jeanne Maizy
Photo de couverture : ©D.R
Le 30.06.2020, à 13h43
03 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Jeanne Maizy
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Le chef spirituel tibétain sort le 6 juillet un album complet de 11 morceaux, alliant sitar, percussions et mantras. Un ensemble ambient parfait pour se relaxer.

Depuis le 8 juin, deux extraits ont déjà été dévoilés, le titre « Compassion » qui tire son nom d’une célèbre prière bouddhiste et « One of My Favorite Prayers ». L’album complet, Inner World, composé de 11 morceaux sortira le 6 juillet, une date choisie pour concorder avec le 85ème anniversaire du dalaï-lama. Tenzin Gyatso âgé de 84 ans est considéré comme le chef spirituel du Tibet depuis le 17 novembre 1950. Son statut fait de lui l’émanation terrestre du bouddha de la compassion, l’une des divinités les plus vénérées du bouddhisme tibétain.

L’album a été réalisé avec l’aide de deux musiciens néo-zélandais, Abraham et Junelle Kunin. Cette dernière, qui travaillait dans une banque, cherchait des compositions musicales intégrant les enseignements du dalaï-lama afin de se calmer et de réussir à se concentrer. Ne parvenant pas à trouver ce qu’elle cherchait sur internet, Junelle Kunin a donc décidé de soumettre son idée au bureau du dalaï-lama, qu’elle côtoie fréquemment depuis plusieurs années car elle est bouddhiste pratiquante. Poliment refusé, la musicienne propose une seconde fois son projet en transmettant cette fois-ci lors d’un voyage en Inde une lettre à un assistant du chef spirituel. Le projet est alors accepté.

Abraham et Junelle Kunin aux côtés du dalaï-lama

Junelle Kunin a ainsi enregistré le dalaï-lama lorsqu’il récitait les sept mantras de sept bouddhas. La musicienne a aussi intégré aux morceaux des extraits de leurs discussions sur la sagesse, le courage, la guérison ou encore les enfants. Avec l’aide de son mari, elle a composé la musique pour accompagner les paroles du chef spirituel. Junelle Kunin raconte une session d’enregistrement avec le dalaï-lama au média AP News :  « Je ne l’avais jamais entendu parler comme ça. Il était tellement excité qu’il m’a expliqué à quel point la musique est importante selon lui. Il s’est penché en avant, ses yeux brillaient, ses doigts se frottaient l’un contre l’autre et il parlait de la façon dont la musique peut aider les gens, de comment elle peut transcender les différences et nous ramener à notre vraie nature et à notre bon cœur ». Plusieurs musiciens ont aussi été invités à collaborer au projet dont la célèbre joueuse de sitar Anoushka Shankar – fille de Ravi Shankar – pour le titre « Am La », un morceau en l’honneur des mères.

Inner World qui sort via HitCo Entertainment/Khandro Music est un album qui rassemble des morceaux ambients et réinterprète les prières bouddhistes. Il créer ainsi une atmosphère zen, méditative et sacrée avec des sonorités éthérées centrées sur quelques notes de guitare ou de piano, des percussions apaisantes et la douceur des instruments à vent. Le dalaï-lama y chante des mantras sanskrits comme dans le titre « Compassion » où il récite « Om mani padme hum ».

Même si l’album a mis 5 ans à sortir, Junelle Kunin explique qu’il entre en parfaite résonance avec le contexte actuel. « Ce n’est pas un projet purement bouddhiste. Le but est surtout d’essayer d’aider les gens ordinaires comme moi, a-t-elle déclaré à AP News. Les messages du dalaï-lama ne pourraient pas être plus poignants pour notre climat social actuel et nos besoins en tant qu’humanité ». Les bénéfices de Inner World seront versés à l’Institut Mind & Life ainsi qu’à Social, Emotional and Ethical Learning, un programme d’éducation international développé par le dalaï-lama avec l’Université Emory.

La tracklist de Inner World  :

  • The Buddha
  • One Of My Favourite Prayers
  • Compassion
  • Courage
  • Ama La
  • Healing
  • Wisdom
  • Purification
  • Protection
  • Children
  • Humanity
0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant