À écouter : DJ Dez Andrés livre 6 tracks housey pour accompagner vos meilleurs vins

Écrit par Jeanne Maizy
Photo de couverture : ©D.R.
Le 18.06.2020, à 15h21
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Jeanne Maizy
Photo de couverture : ©D.R.
Andrés alias DJ Dez sort un double EP, Allegria de Vino Vol. 1 et Vol. 2, disponible à partir du 30 juin en format vinyle. Les 6 tracks qui mêlent house et hip hop mettent à l’honneur la dégustation d’un verre de vin dans le fameux Motor City Wine Bar de Detroit.

Andrés se joint à la famille Motor City Wine pour sortir le 30 juin prochain deux vinyles de 3 morceaux déjà disponibles en version numérique sur Bandcamp, les EPs Allegria de Vino Vol. 1 et Allegria de Vino Vol. 2. Le bar à vin et club intime de Détroit ouvert depuis 2017, Motor City Wine, possède aussi son propre label éponyme et a produit d’autres artistes comme les DJs Alton Miller et Jon Dixon toujours dans une vibe lounge et house.

Le DJ de Détroit, Andrès, aussi connu sous le nom de DJ Dez est batteur et producteur. L’année dernière il explorait les sonorités brésiliennes dans son album house, Andres IV, sorti en 2019. Aujourd’hui, Motor City Wine explique qu’il rend hommage aux « libations rouges, blanches et roses » que sert le bar à vin.  Mêlant house et hip hop, Andrés conjugue dans ces morceaux downtempo une boite à rythme tranquille, parfois quelques percussions bien discrètes et la technique du scratch qui rappelle les origines du hip hop dans les années 1970 et 1980.

Dans le premier volume, “Allegria de Vino” et “Bordeaux Pt 1” présentent la voix rétro d’un œnologue et un piano indolent que les répétitions d’un synthé viennent relever, tandis que la mélodie en boucle d’une guitare dans “Gamay All Day” évoque la fin tardive d’un repas bien arrosé mais distingué.

Le volume 2 commence par un morceau plus jazzy : “Sangiovese Sonata” nous laisse imaginer l’ambiance de la salle d’un bar intimiste, les verres à ballon s’entrechoquent et un saxophoniste joue sur un brouhaha doux et maitrisé. Andrés révèle ensuite une mélodie un poil plus énergique avec “Night Harvest” et termine même avec les sons d’une basse électrique dans “Rock Juice”, mais toujours dans un style agréable et soyeux. Comme un bon verre de vin, le DJ de Détroit nous sert donc un ensemble souple et ample pour une ambiance harmonieuse, chaleureuse.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant