À écouter : Le boss de Lobster Theremin Asquith lie Detroit à Berlin avec 1H de techno à 140

Photo de couverture : ©Alice Palm
Le 29.03.2022, à 15h16
03 MIN LI-
RE
©Alice Palm
Photo de couverture : ©Alice Palm
Cette semaine, le boss du label Lobster Theremin signe 1h de mix techno vif et taillé pour le dancefloor.

Lancé en 2013, le label Lobster Theremin compte parmi les institutions qui auront indéniablement marqué et façonné les musiques électroniques cette dernière décennie. En révélant des talents tels que DJ Seinfeld, Ross From Friends, Route 8, Palms Trax ou encore nthng, son fondateur émérite Jimmy Asquith est lui aussi devenu une références sur la scène techno, minimale et lo-fi européenne, si ce n’est internationale.

Derrière les platines où lors de ses résidences sur Rinse FM, le Londonien repousse les frontières de la house et de la techno et explore un spectre ultra-large allant du drone au noise en passant par le groove de la house new-yorkaise comme par la raideur de la techno berlinoise. Aujourd’hui, le selector prend le contre-pied de la tendance rapide et trancy actuelle, et livre 1 heure de techno “à l’ancienne”, assez dure et chargée des influences de Detroit, Berlin, et Birmingham. En résulte un mix extatique et libérateur à écouter n’importe où et n’importe quand, pourvu qu’on ait la place pour danser.

Qu’est-ce que tu voulais exprimer à travers ce mix ?

Avec la tendance de la techno à devenir à la fois plus rapide et plus dure ces 5-10 dernières années, j’ai voulu explorer une variété de styles traditionnels qui seraient dans et autour du modèle original de Detroit, Berlin des années 90 et 2000, des influences européennes plus dures, et des idées de techno britannique vintage. Cependant, l’ensemble du mix est joué à plus de 140 bpm pour que la vélocité corresponde à ce que je ressens comme la techno la plus excitante du moment.

Paradoxalement, même si les sons sonnent plutôt traditionnels, tous les morceaux sont pratiquement nouveaux. J’aime me plonger dans les vastes étendues de nouvelles sorties numériques pour essayer de dénicher de véritables pépites et je crois qu’il y en a quelques-unes ici. Comme pour mon travail sur le label [Lobster Theremin], j’aime mettre mes oreilles de directeur artistique sur la sélection des morceaux pour mes sets et j’ai honnêtement l’impression que c’est la définition qui aide à définir mon goût en tant que selector et mon son en tant que DJ.

Dans quelles conditions/avec quelle configuration a-t-il été enregistré ?

Pioneer DDJ-400 sur Apple Macbook Pro. Mixage au casque sur une paire de Sony MDR-7506 (je les utilise à la fois pour la production et le DJing). Assis près de la fenêtre avec le soleil printanier à 9 heures un samedi (j’avais le week-end de libre) avec mon chat et une carafe de café. Le bonheur 🙂

Quelles influences/quelle scène voulais-tu représenter ici ?

Des sons et des thèmes techno plus traditionnels et bien usés, en particulier la connexion Detroit-Berlin avec un certain dynamisme de Birmingham. Une bonne dose supplémentaire de vibes rave et quelques stepped bangers. J’ai souvent l’impression que mes mixes ont un thème et sont assez étroits, mais en les réécoutant, je pense qu’il y a beaucoup à emporter en termes d’idées et surtout si un auditeur n’a pas été exposé à ces idées, j’espère l’encourager à élargir ses goûts et à explorer d’autres styles et sous-genres.

Quel serait le meilleur endroit pour l’écouter ?

Honnêtement, dans n’importe quel environnement où vous préférez écouter de la techno. Une promenade dominicale avec des pâtisseries, un café et des airpods au soleil ? Vous êtes à la salle de sport et vous avez besoin d’une heure de musculation ? Vous êtes assis à la maison et vous avez besoin de quelque chose qui résonne en permanence en arrière-plan pendant que vous câlinez votre chat ? Vous êtes en train de jouer, de faire la fête ou en after avec vos amis et quelqu’un branche la sortie auxiliaire de son téléphone et lance cette musique sur SoundCloud ? Tous ces scénarios me semblent optimaux.

Quelque chose à ajouter ?

Le snobisme en matière de matériel est du mépris de classe.

Autre chose ?

La confiance est la moitié de la bataille. N’écoutez pas les voix du doute. Soyez votre plus grand champion et croyez en vous.

Tracklist

  1. Ctrls – Data
  2. Rene Wise – Jungle House
  3. Kaiser – This World
  4. Kaiser – Driving In A Fast Tool
  5. JD Typo – Concrete Forest
  6. Rene Wise – Cosmo
  7. Paul Laurens – Klatsch
  8. Michael Klein – AAA
  9. Ferdinger – Mauersegler
  10. Caspian – Code Red
  11. A.Morgan – Rip Curve
  12. Ferdinger – Overdrive
  13. SJUSH – Aura
  14. Lag – Znoj
  15. Warnung – Forward
  16. Estella Boersma – Transfer
  17. Mincy – Biscuit Inception (AK Sports Remix)

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant