À écouter : 45 min de mix techno hypnotisant par les génies de Kabylie Minogue

Écrit par Trax Magazine
Le 16.10.2019, à 12h17
02 MIN LI-
RE
©Jonathan Chambers
Écrit par Trax Magazine
0 Partages
Mêlant les sonorités techno aux patrimoines musicaux d’Afrique du Nord et du Proche ou Moyen Orient, le duo prometteur Kabylie Minogue offre à Trax 45 minutes de mix enflammé et éclectique rappelant que la musique n’a pas de frontière.

Par paresse, beaucoup sont ceux qui auraient tendance à décrire le style du duo Kabylie Minogue comme de la techno orientale. « C’est une étiquette qu’on nous colle souvent. Pour nous, c’est un terme qui ne veut plus dire grand chose. En creusant, on se rend vite compte qu’il y a tant de réalités musicales différentes. Tout lisser sous un seul terme, c’est maladroit. » La musique de Jad et Kheireddine est en effet difficile à cerner tant elle navigue entre les genres musicaux et les espaces géographiques, quelques part entre l’Afrique du Nord, le Proche Orient, l’Europe et les Etats-Unis.

« Tout ça a été enregistré en une prise sur deux platines CDJ 350 et un mixer DJM 350. On passe le fichier audio dans Ableton pour ajuster les niveaux, égaliser ce qui doit l’être, compresser très légèrement lorsque nécessaire et, bingo ! » expliquent-ils. Enregistré pour Trax et illustré par un visuel de l’artiste marocain Mouad Aboulhan, L’Attente cherche à capturer, à la manière d’une photographie, l’état d’esprit d’un moment précis et ouvre une porte sur ce qui fait l’identité et les influences de Kabylie Minogue. « Dans une fête, on essaye toujours de faire attention à notre public, de le faire danser, et c’est souvent une sorte de dialogue. Là, c’est plus introspectif. Donc c’est peut-être aussi plus sombre, moins festif. Pour certains ça va sonner très oriental, pour d’autres pas du tout. Ça nous amuse : la manière dont l’histoire de l’auditeur et l’attente transforme l’expérience et le jugement esthétique. On dit souvent qu’on voit ce qu’on a envie de voir, ça marche de la même manière avec l’écoute. » Une chose est sûre, cette mixtape a été conçue et enregistrée de nuit. Pour bien en saisir les nuances, l’idéal est donc de l’écouter autour de minuit.

Mais Kabylie Minogue est surtout un duo qu’il convient de voir sur scène, pour mieux constater par soi-même de la prodigieuse énergie qu’il dégage. Pour ça, rendez-vous le 18 octobre 2019 à L’Institut du Monde Arabe à Paris, le 10 novembre à Toulouse (TBA), le 21 novembre à Paris au Palace (pour Nouvelle Vogue) et le 23 novembre à Lausanne au Romandie. Le duo est aussi à retrouver dans les pages du numéro 225 de Trax Magazine le temps d’une table ronde qui convoque une bonne partie de la nouvelle scène électronique originaire des pays arabes.

Tracklist

  1. Tim Hecker – That World
  2. Yotam Avni – Midas Touch
  3. Anatolian Sessions – Qurtar 
  4. Bappi Lahiri – Habiba (Gal Kadan Edit)
  5. Goom Gum – Shambala
  6. Moscoman – Subaru Pesha (Red Axes Remix)
  7. Jenia Tarsol & Jinga – Hold Your Pony
  8. Mike Steva – Pelagonia (At One Remix)
  9. Nazan Soray – Halhal (Baris K Edit)
  10. Sparkinzi – Fogline (Amine K Remix)
  11. Skee Mask – Routine
0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant