À écouter : 2 heures de live techno mentale à 130 BPM par le génial Allemand Tobias.

Photo de couverture : ©Stefan Freund
Le 14.06.2022, à 14h37
02 MIN LI-
RE
©Stefan Freund
Photo de couverture : ©Stefan Freund
0 Partages
Cette semaine, l’invétéré producteur allemand Tobias. nous confie 2 heures de live techno effréné et mental, à s’écouter tard pour rider la nuit.

Pilier de la scène électronique allemande, l’expertise de Tobias Freund en matière de musique électronique défie toute raison. Ce sont sans doute ses années en tant qu’ingénieur au sein du studio haut de gamme du légendaire producteur Frank Farian qui l’ont mis sur la piste d’une connaissance exhaustive des machines analogiques et tables de mixage qu’il utilise. Lorsqu’il se met enfin à produire sa propre musique, cette maîtrise des outils lui permet donc de retranscrire soniquement ses idées et inspirations avec une précision chirurgicale. Actif depuis le début des années 90, Tobias Freund a multiplié les alias (Metazone, Zoon, Phobia, Pink Elln) ainsi que les projets, et a plus récemment mis l’accent sur l’approche live via son alias Tobias., avec lequel il sortait notamment l’album très remarqué Hall ov Fame en novembre 2021.

C’est avec ce dernier alias que Tobias. signe le nouveau Trax Mix : 2 heures de live tirées de sa récente performance au Block, à Tel Aviv. Il y déroule une longue progression de techno mentale, légèrement acidulée, qui transporte l’auditeur·ice dans une transe effrénée à 130 BPM.

Dans quelles conditions ce set a-t-il été enregistré ?

Le set a été enregistré à Tel Aviv au Block lors d’une performance live.

Que voulais-tu exprimer à travers ce live ?

Laisse-moi réfléchir… Je ne suis pas sûr que j’aime exprimer quoi que ce soit quand je me produis en live, mon intention est de prendre du plaisir à faire danser les gens avec les trucs que je produis.

As-tu un album à venir ? Sera-t-il plus orienté dancefloor ou plus ambient/expérimental comme Hall Ov Fame ?

Ma dernière sortie était un disque post pop punk que j’ai produit avec Javiera González, une chanteuse chilienne, et André Schöne, un bassiste de Berlin. Le disque est sorti sur mon label, Non Standard Productions, il y a un mois et s’appelle The Mutual Torture – Don’t.

Viendras-tu bientôt en France ? Les fans français veulent savoir !

Je n’ai pas d’options pour l’instant mais il suffit de m’appeler ou d’appeler mon agent et je serai là avec plaisir !

Quelque chose à annoncer ?

Mardi prochain, j’ai l’anniversaire des 10 ans avec ma femme, les rêves peuvent devenir réalité 😉

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant