À écouter : 1h de drill, bass expérimentale et dancehall glitché par le Bristolien Josi Devil

Photo de couverture : ©DR
Le 17.05.2022, à 16h02
03 MIN LI-
RE
©DR
Photo de couverture : ©DR
Cette semaine, c’est l’Anglais Josi Devil qui prend les manettes du Trax Mix Series avec un nouveau mix sombre et lancinant comme on les aime.

The devil is in the details. Josi Devil, quant à lui, se cache plutôt dans les textures. Fou de drill, de dubstep et de dancehall, il relit ces genres pourtant assez différents par leurs couleur granuleuse, sombre, crue, et en tire un son plus moderne et expérimental. Basé à Bristol, l’un des berceaux de l’avant-garde électronique, le producteur et DJ aussi connu sous les alias JD, Joe Dreamer ou encore Medrea, a signé plusieurs sorties (acclamées par Joy Orbison, Mala ou Ben UFO, rien que ça) sur des labels tels que Scrub A Dub ou Homemade Sound System, sous-division des Marseillais BFDM. Plus récemment, le Britannique contribuait à la dernière compilation du label Nervous Horizon avec “Breathe Easy”, track tonitruant à l’efficacité indéniable.

Aujourd’hui, Josi Devil se prête à l’exercice du Trax Mix et livre plus d’une heure de mix expérimental et lancinant, qui mêle dancehall, drill et bass music dans un torrent de dembow sombre et irrésistible.

Dans quelles conditions ce mix a-t-il été enregistré ? Qu’est-ce que tu veux exprimer à travers lui ?

En toute honnêteté, le mix a été fait en synchronisant les pistes et en les assemblant dans Logic X. Je suis en train d’économiser pour acheter une paire de CDJ.

Quelles influences/quelles scènes voulais-tu représenter ici ?

Je pense que c’est un mélange de toutes les scènes qui influencent mon processus d’écriture et ma façon de penser la musique, comment des sons ou des scènes complètement séparées se lient ensemble dans la texture ou la sonorité. Si ça m’excite en ce moment, je le mets dans mes sets.

Une nouvelle sortie prochainement ? Quelque chose sur Homemade Soundsystem peut-être ?

Quelque chose arrive sur Innamind bientôt, et il y a une autre sortie sur un label qui n’a pas encore été annoncée. La suite sur HSS/BFDM est potentiellement prévue pour début 23. Mais il y a beaucoup de choses dans les tuyaux que je ne peux pas encore annoncer…

Peux-tu nous parler de ton titre “Breathe Easy” sur la compilation Nervous Horizon Vol 4 ?

Oui, de la même manière que pour le mix, c’est un peu une collision de toutes les choses que j’écoutais et exécutais à l’époque. J’étais en train d’écrire une musique pour le film BFI de Jess Dadds I Am Good At Karate et j’ai commencé à m’intéresser aux compositeurs qui travaillent avec A24 (société de production et distribution de films, ndlr) : Bobby Krlic, Geoff & Ben, Colin Stetson, Mica Levi etc, et j’écoutais aussi toutes sortes de drill. Je pense qu’en regardant le morceau avec du recul, on peut voir à quel point je me suis enfermé dans ces idées et je les ai réadaptées à la structure dancehall/afrobeat.

Comment t’es-tu associé à Nervous Horizon ?

Je suis allé à Londres pour traîner avec TSVI (Guglielmo) et faire quelques morceaux. On ne s’était jamais rencontré avant mais c’était génial, on a passé toute la journée à bricoler sur une Pulsar 23 que j’avais récemment achetée, nous sommes allés au studio de Wallwork (Tommy) et on a fini par se montrer des morceaux et la conversation s’est ouverte pour savoir quels morceaux allaient où, c’est ainsi que “Breathe Easy” a été accueilli dans la compil NH.

Quelque chose à ajouter ?

Je fais plusieurs concerts durant l’été au Royaume-Uni et en Europe. Si je suis dans votre ville, venez me dire bonjour.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant