8 000 personnes, 5 000 m² et 3 scènes de la techno à l’EDM : le Winterworld voit grand pour 2019

Écrit par Trax Magazine
Le 17.12.2018, à 16h09
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Trax Magazine
Pour la 17e année de suite, et la deuxième dans la ville de Karlsruhe, le festival allemand Winterworld illuminera la nuit hivernale du 19 janvier 2019. Au programme, une sélection EDM qui laissera tout de même poindre quelques fréquences techno.


Winterworld
, le festival qui fait chaque année fondre les neiges allemandes depuis maintenant 17 ans, reviendra à Karlsruhe pour la deuxième fois le 19 janvier prochain, dans l’énorme dm-arena de 5 000 m². Près de 8 000 visiteurs sont attendus dans la petite ville, aux dires des organisateurs. Ces premiers danseront sur trois scènes différentes, animées par une programmation presque exclusivement allemande, qui marque de surcroît un virage notable, orienté EDM, de la part du festival.

Sur la scène principale, le “Nordpol”, « riche en LED, lumières et lasers », ce sont Moguai, prolifique DJ et producteur ayant reçu sur les ondes de son show sur la radio 1Live DJ Tiesto, David Guetta, Avicii ou Calvin Harris, et Alle Farben (dont le single « Only Thing We Know » s’est placé dans le top 20 des charts allemands), qui ouvriront le bal, suivis par Ostblockschlampen. Dans la deuxième, surnommée le “Ballroom”, après le passage du duo AKA AKA, on notera la présence d’un français originaire de Marseille, HUGEL, qui après avoir fait neuf premières parties de la tournée de David Guetta en début d’année, a créé le buzz cet été en remixant l’iconique hymne de la série La Casa de Papel, “Bella Ciao”.

   À lire également
Charlotte De Witte mixera dans une halle démesurée à la frontière allemande au Winterworld

Les organisateurs ont tout de même eu une pensée pour les amateurs de kicks plus durs. On retrouvera sur le troisième dancefloor “Bluebox”, cette fois orienté techno, Felix Kröcher, Pappenheimer et Klaudia Gawlas. Le premier, s’il est seulement âgé d’à peine 30 ans, est déjà la coqueluche de festivals comme Awakenings ou le réputé Amsterdam Dance Event, en plus d’avoir à son actif 15 EP’s et 4 albums, dont Forward Movements ou Lauft. Les deux autres figurent également parmi les coups de cœur des programmateurs.

À noter, la venue de l’Écossais Gary Beck. Le musicien originaire de Glasgow jouera quelques morceaux de son prochain album Dal Riata, spécialement pour le festival. L’occasion pour ceux qui resteraient en manque de puissance d’entendre une performance issue d’un producteur ayant collaboré avec des pointures du genre comme Mark Broom ou Speedy J. Pas sûr que la neige tienne !

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant