5 DJs, chanteuses ou productrices à (re)découvrir au festival Les Femmes s’en mêlent

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Simon Bianchetti
Le 19.11.2021, à 11h27
02 MIN LI-
RE
©Simon Bianchetti
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Simon Bianchetti
0 Partages
A l’occasion du festival Les Femmes S’en Mêlent à Paris, Montreuil et Pantin, sélection des DJs, chanteuses et productrices incontournable de cette 23e édition.

En partenariat avec la Electronic Music Factory

Du 15 au 27 novembre, le festival Les Femmes S’en Mêlent s’installe à Paris, Montreuil et Pantin pour sa 23e édition. Depuis 1997, le programme reste le même : mettre en valeur les musiciennes les plus douées du moment, quel que soit leur style ou leur origine. Le résultat offre toujours un vrai vent de fraîcheur – surtout quand on sait que selon le Centre National de Musique, seules 14% de femmes étaient programmées dans les festivals français en 2019. Cette année, Les Femmes s’en mêlent font la part belle aux DJ, chanteuses et productrices aux influences électroniques. Nous vous avons sélectionné 5 pépites à ne surtout pas manquer.

1.Romane
Santarelli

Après deux EP sortis en 2020, la Clermontoise a commencé à se faire un nom en faisant les tours des festivals de l’hexagone. Romane Santarelli, c’est une surdouée dans la veine d’Irène Dresel, à l’esthétique reconnaissable entre mille – qu’on vous invite à suivre de très près. Sa techno poétique et joyeuse, toujours rythmée et envolée, donne une irrésistible envie de danser.

Romane Santarelli sera le 22 novembre au Hasard Ludique, à Paris

2.Minuit
Machine

Le duo parisien formé en 2013, composé de la musicienne Hélène de Thoury et de la chanteuse Amandine Stioui, a récemment sorti un EP sur WARRIORECORDS, le label de Rebeka Warrior. Leur techno froide aux accents new wave oscille entre lignes synthétiques planantes et beats acérés, pour un résultat élégant et ultra puissant. En live, le résultat promet d’être explosif.

Minuit Machine sera le 19 novembre à Petit Bain, à Paris

3.MZA

Passionnée de technique musicale, cette productrice manie les synthétiseurs et machines analogiques au service d’une trance mélodique et puissante. MZA a déjà joué au Rex Club et au Glazart, mais aussi dans des rave parties en périphérie de Paris. A suivre de près, pour rester éveillés jusqu’au petit matin.

MZA sera le 19 novembre à Petit Bain, à Paris

4.Léa
Occhi

Cette DJ française basée à Berlin est tombée dans la marmite techno quand elle était ado. Son son envoûtant se démarque par sa subtilité, sans jamais perdre en radicalité. En quelques années, Léa Occhi a écumé les plus célèbres des clubs allemands, du Tresor à About//Blank, et tourné en Pologne, en Ukraine et en République Tchèque.

Léa Occhi sera le 19 novembre à Petit Bain, à Paris

5.Regina
Demina

Artiste multifacette, danseuse, performeuse, et chanteuse, la Franco-Russe réussit la prouesse de réconcilier des mondes à priori irréconciliables, comme le pole dance et l’art contemporain. Dans son premier album « Hystérie », sorti en 2020, elle mêle sa voix fluette à des productions électroniques planantes, pour évoquer avec poésie ses fantasmes et ses fragilités.

Regina Demina sera le 22 novembre au Hasard Ludique, à Paris

Retrouvez l’ensemble de la programmation du festival Les Femmes S’en Mêlent sur la page Facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant