1h30 de deep house italienne avec le taulier de la scène française Nick V

Écrit par Antoine Gailhanou
Le 10.05.2019, à 11h44
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Antoine Gailhanou
0 Partage
Le DJ résident des soirées La Mona, Nick V, propose 1h30 de mix, revenant sur la scène deep house italienne de la côte adriatique. Un hommage à un genre qu’il connaît bien, puisque l’artiste a sorti une compilation sur le sujet le 15 mai.


« Ce mix est un hommage à la house italienne du début des années 90 », annonce Nick V. Ce DJ né à Manchester a connu l’émergence de la house, avant d’officier en France dès 1994. Depuis, il a fait de nombreuses résidences dans la capitale française, notamment aux soirées Guys & Dolls, et aujourd’hui à la Mona. Ne cessant d’explorer les codes de ce genre musical, il s’est pris de passion pour la scène italienne : « à cette époque, les Italiens sont aux avant-postes de cette scène qui commence à peine à faire son apparition en Europe » raconte-t-il.

   À lire également
Paris : Nick V, l’un des plus gros diggers de France, organise une vente de vinyles issus de sa collection perso



Mais Nick V est encore plus spécifique dans son hommage : il veut surtout mettre en avant la scène deep house / garage house de la Riviera, au bord de l’Adriatique. Il ne s’agit donc pas d’Italo Disco, pas de rave, ni de dream house, « mais plutôt d’une réinterprétation du groove new-yorkais » précise-t-il. Si le choix peut paraître restrictif, cela n’empêche pas l’artiste de citer des dizaines de noms de DJ’s et producteurs locaux, dont Ricky Montanari, Alex Neri ou Ivan Iacobucci.


Il raconte l’histoire de cette scène dans ce mix, mais aussi dans une compilation, House of Riviera, parue le 15 mai sur Mona Musique, double LP de huit titres sortis entre 1991 et 1993, joué à 45 tours par minute. Concernant le mix, forcément réalisé sur vinyles 45 tours comme à l’époque, Nick conseille de l’écouter « en voiture, en traversant la campagne toscane durant le coucher du soleil, en direction de Riccione, pour y danser toute la nuit ». Et c’est bien de danse dont il est question dans ce mix d’1h30 entre deep house et soul aux accents d’eurodance. En se laissant bercer par ce groove, on revit une de ces soirées italiennes en accéléré, nous amenant jusque tard dans la nuit, quand la musique se fait plus aérienne, et que le beat fait toujours danser les corps épuisés, mais heureux. Quand le mix s’arrête, on émerge un peu hagard de ce voyage dans le temps et l’espace.

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant