Les 1600 clubs fermés de France pourraient se transformer en centres de vaccination d’urgence

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Alain Jocard
Le 27.01.2021, à 15h27
02 MIN LI-
RE
©Alain Jocard
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Alain Jocard
0 Partages
Afin de favoriser la reprise rapide de l’activité des établissements de nuit et de l’évènementiel, et pour faire face aux nombreux cas de fermeture de clubs, le président du Syndicat national des discothèques propose de transformer les 1600 boîtes de nuit présentes en France en centres de vaccination d’urgence.

Alors que la crise sanitaire et la mise à l’arrêt obligatoire des boîtes de nuit depuis mars 2020 auraient entraîné la fermeture définitive de 430 établissements, soit près d’un club sur quatre, le président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL) Patrick Malvaes propose une solution temporaire : transformer ces lieux inoccupés en centres de vaccination d’urgence.

« Les discothèques représentent à ce jour le secteur d’activité commerciale le plus touché par les conséquences économiques de la COVID-19 », explique Patrick Malvaes dans un communiqué, précisant que le SNDLL a « mobilisé ses adhérents » et propose ainsi aux pouvoirs publics la mise à disposition des 1600 boîtes de nuits françaises, pour être transformées en centre de vaccination. « Aucun autre commerce n’est aussi bien adapté à l’accueil d’un public avec distanciation et règles de sécurité », ajoute-t-il.

Selon LCI, 723 discothèques auraient déjà répondu favorablement à l’appel du syndicat, qui souhaite « tout mettre en œuvre au service de la santé publique et au-delà de la reprise de l’activité de tous les établissements au plus tard à l’été 2021 ».

De nombreux pays européens ont déjà adopté la démarche, à l’image notamment de l’Allemagne avec le KitKat Club.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant