À lire : 12 livres essentiels sur la musique électronique et son histoire

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©matthew-feeney
Le 14.04.2020, à 17h05
05 MIN LI-
RE
©matthew-feeney
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©matthew-feeney
0 Partages
Ce temps de pause est un bon prétexte pour s’adonner à une activité de choix, entre détente et découverte : la lecture. Une myriade d’ouvrages existe au sujet de l’histoire des musiques électroniques et ses différents mouvements. Voici un top 12 des meilleurs livres de Berlin à Detroit, entre techno et house, soirées et afters, DJs et vinyles, club et dancefloor, production et machines, free party et rave… De quoi vous occuper un petit moment.

Durant le confinement les envois postaux sont parfois un peu compliqués, voire en suspens, n’hésitez donc pas à rechercher ces livres sur différents magasins en ligne où ils seraient en stock. Une bonne partie peut également être disponible au format numérique sous forme d’e-book.

Der Klang der FamilieBerlin, la techno et la chute du mur

par Felix Denk et Sven von Thülen, Allia, 400 pages, 25 €, sorti en 2013

Successions d’entretiens des acteurs de la scène techno berlinoise, en concordance avec la chut du mur de la capitale allemande en 1989. Entre art et politisation d’un mouvement, c’est le récit du développement de la techno dans une ville dévastée par la guerre froide : des premiers clubs acid house en passant par les squats d’une contre-culture en plein essor, sans oublier les débuts de la fameuse Love Parade.

Techno Rebels Les pionniers de la techno de Detroit

par Dan Sicko, Allia, 240 pages, 15 €, sorti en 2019 et originellement paru en 1999

« La techno relève de l’individu – l’individu et ses enchevêtrements avec la technologie. » Dan Sicko entraîne le lecteur sur les pistes de la techno et ses figures pionnières, tels Juan Atkins, Derrick May et Kevin Saunderson, appelés les “Belleville Three”. C’est aussi le rêve collectif d’une ville, Detroit, décrit par ses fêtes underground des années 80 à 90. Retour sur les débuts de ce véritable phénomène culturel, aujourd’hui devenu planétaire.

Making Music

74 Creative Strategies for Electronic Music Producers

par Dennis DeSantis, Ableton, 250 pages, gratuit en e-book, sorti en 2015

Même pour ceux qui n’utilisent pas les produits Ableton, c’est une excellente lecture. Écrit par Dennis DeSantis, responsable de la documentation chez Ableton, le livre offre “des conseils concrets pour résoudre les problèmes musicaux, progresser et (surtout) finir ce que l’on commence”. Il est divisé en trois sections qui traitent respectivement du début, de la progression et de la fin de vos projets. Cet ouvrage est actuellement disponible gratuitement en e-book.

Rave On

Global Adventures in Electronic Dance Music

par Matthew Collin, Serpent’s Tail, 385 pages, en anglais, 17 €, sorti en 2018

Matthew Collin publie un ouvrage qui explore les dancefloors contemporains aux quatre coins du monde tout en interrogeant les enjeux économiques, politiques et sociaux qui les traversent. Malgré son épaisseur, Rave On est particulièrement agréable à lire pour peu que l’on maîtrise un minimum l’Anglais. Les brèves descriptions de fêtes et nombreuses anecdotes relatées avec un humour d’une élégance typiquement britannique tiennent brillamment en haleine.

Free party

Une histoire, des histoires

par Guillaume Kosmicki, Le mot et le reste, 724 pages, 29 €, sorti en 2010

Témoignages et entretiens utopiques d’acteurs du mouvement free party à ses débuts en France. Le musicologue Guillaume Kosmicki plante le décor autour de cette branche clandestine et radicale de la rave, de son apogée à la fin des années 90, jusqu’au début de la répression violente des années 2000 engendrée par l’État. Cet ouvrage présente le vrai visage d’une contre-culture bien souvent stigmatisée, au-delà de ses rêves et ses galères.

Belgian New Beat

par Kristof Vandenhende et Patrick F. Gypen, 278 pages, 39,95 €, sorti en 2018

Paru en Flamand et en Français, le livre revient sur cette période folle qui a vu débouler ce nouveau genre électronique produit dans le plat pays. Patrick F. Gypen, DJ phare de la scène belge et personnage clé du new beat, revient sur la création de ce courant, ses racines et ses liaisons. « Dans les années 1980, le disco devenait faible et les DJs, comme les clubbers, ont eu envie d’une nouvelle musique pour danser. Avec les outils de l’époque, des ordinateurs Atari ou Macintosh, des jeunes ont inventé un nouveau courant, le new beat », se souvient-il.

Techno 100 Classique, hits et raretés

par Jean-Yves Leloup, Le mot et le reste, 256 pages, 20 €, sorti en 2018

100 essentiels de toute discothèque qui se respecte. Tous les grands noms de la techno sont présents dans ce livre, comme Joey Beltram, Hardfloor, Slam, Dave Clarke, Speedy J ou encore Green Velvet, avec beaucoup de producteurs de la scène de Detroit (Derrick May, Kevin Saunderson, Carl Craig, Kenny Larkin), certains apparaissent même plusieurs fois, sous leur propre nom ou leur alias (Ludovic Navarre, Richie Hawtin, Robert Hood, Juan Atkins ou Jeff Mills).

Passeurs de disques

par Ersin Leibowitch, Mareuil Editions, 349 pages, 20 €, sorti en 2015

Ce livre d’Ersin Leibowitch, journaliste à France info, se présente sous la forme d’entretiens de plusieurs figures françaises du DJing. Il y a des précurseurs comme Jacques Canetti ou Daniel Filipacchi et des figures de la nuit – Guy Cuevas, David Guetta, Philippe Corti – qui ont fait les belles heures du Palace, du Queen ou du Papagayo de Saint-Tropez. Il y a aussi des grands DJs de radio comme Bernard Lenoir, Rémy Kolpa Kopoul ou Robert Lévy-Provençal. La scène électronique est représentée par Laurent Garnier, Pedro Winter, Manu Le Malin ou Chloé. Ces entretiens nous éclairent sur ces personnalités passionnées, sur leur métier et leur parcours.

After Party

par François Prost, Headbangers Publishing, 288 pages, 45 €, sorti en 2018

Projet fou du photographe François Prost, publié en octobre 2018 chez Headbangers Publishing, maison d’édition d’Ed Banger Records : After Party est le recueil de ses nombreuses années passées sur les routes de France et de Belgique à documenter les clubs de nos régions, après les fêtes. L’ouvrage est très épuré, sans texte ou presque, pour laisser toute sa liberté à l’image et à son interprétation par le lecteur. L’inventaire compile près de 200 clichés de clubs qui semblent, pour la plupart, sortis de nulle part, avec leurs néons et faux palmiers au cœur de paysages souvent ruraux.

Electro 100

Les albums essentiels des musiques électroniques

par Olivier Pernot, Le mot et le reste, 240 pages, 21 €, sorti en 2016

Une référence pour quiconque souhaite comprendre l’évolution de la musique électronique ces 50 dernières années. Enrichi par les souvenirs d’une trentaine d’artistes français, ce livre, écrit par notre collaborateur Olivier Pernot, présente 100 albums qui ont marqué la techno et la house, convenant aussi bien au passionné qu’au néophyte.

Voguing and the House Ballroom Scene of New York 1989-1992

par Chantal Regnault, Soul Jazz Records, 208 pages, en anglais, 35 €, sorti en 2018

Après plus de quarante ans passés de l’autre côté de l’Atlantique, le retour à Paris de la photographe Chantal Regnault est délicat. Comme elle le dit à elle-même, si « [ses] fondations sont en France, le premier étage est New York, et le deuxième Port-au-Prince », en Haïti, où elle vécu quelques années. C’est ainsi qu’elle rencontra par curiosité la danse voguing et les ballrooms new-yorkaise, au tournant des années 90, qu’elle photographia pour quelques journaux français, et pour elle. Ce livre compile ses clichés de cette scène confidentielle sur 200 pages, au plus près des danseurs et de leurs tenues extravagantes.

Les Fous du sonD’Edison à nos jours

par Laurent De Wilde, Grasset, 672 pages, 22,90 €, sorti en 2016

Dans ce livre passionné et passionnant, érudit mais très facile à lire, le pianiste de jazz français Laurent de Wilde dresse le portrait de ces géniaux inventeurs et de leurs folles machines : le telharmonium, le theremin, les ondes Martenot, l’orgue Hammond, le Rhodes, etc. Laurent de Wilde arrive jusqu’aux claviers modernes et électroniques (Moog, Buchla, ARP, EMS, DX7) et l’apparition des drum machines. Derrière chaque machine, on découvre alors les hommes et leurs parcours, ces amoureux du son, ces fous.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant